Semaine nationale de la citoyenneté : un cross populaire pour entamer la SENAC 2016

0
121
C'est par un cross populaire que les activités de la SENAC ont debutés

Dans le cadre de la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC), un cross populaire a été initié, le lundi 28 novembre 2016, pour la promotion de la citoyenneté et la cohésion sociale. Ce cross a connu la participation de plusieurs autorités et surtout une grande mobilisation de la population.

Le ministre en charge de la protection civique a invite la population a pratiquer le sport et a promouvoir la cohesion sociale
Le ministre en charge de la protection civique a invite la population a pratiquer le sport et a promouvoir la cohésion sociale

Jeunes, personnes du 3e âge, personnes handicapées et autorités se sont mobilisés grandement, dans la soirée du lundi 28 novembre 2016, autour d’un cross populaire et une séance d’aérobic pour la promotion de la citoyenneté et la cohésion sociale. Ce cross populaire et cette séance d’aérobic marque également le point de départ de la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC) qui se tient, du lundi 28 novembre au samedi 3 décembre 2016 sur l’ensemble du territoire burkinabé. Au 1er rang du peloton, l’on pouvait aisément apercevoir le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Protection civique, René Bagoro, le secrétaire général du ministère en charge des Sports, Francis Nacoulma, représentant le ministre en charge des Sports, le maire de l’Arrondissement 12 et bien d’autres.

les personnes handicapees ont egalement pris part au cross
les personnes handicapées ont également pris part au cross

C’est par le rond-point des droits humains sis à la patte d’oie que le top de départ du cross a débuté. Comme un serpent, la longue file du peloton a déferlé en passant par Ouaga inter, l’échangeur de Ouaga 2000 et l’église de la Patte d’oie pour rallier le point de départ. « Nous aurons, durant une semaine à réfléchir sur les questions de citoyenneté et de civisme, à donner des consultations, des formations et des sensibilisations. Mais, nous démarrons par le sport pour nous mettre en jambe, car le sport permet d’être en bonne santé, d’avoir un esprit libre pour pouvoir travailler », a indiqué le ministre en charge de la Justice, René Bagoro. Par ailleurs, il a souligné que le sport doit favoriser la cohésion sociale afin qu’ensemble on puisse construire le Burkina Faso.

Francis Nacoulma representant le ministre en charge des sports parrain du cross
Francis Nacoulma representant le ministre en charge des sports parrain du cross

Le secrétaire général du ministère en charge des Sports, Francis Nacoulma, représentant le ministre en charge des Sports, parrain du cross, lui a souligné que « le sport est un droit pour tout citoyen ». Pour cela, il a invité la population à vivre de ce droit-là, car il y va même de la préservation de leur santé. « La pratique du sport procure du bonheur. Et ce bonheur, on ne l’apprécie que lorsqu’on le vit. Lorsque vous ne faites pas le sport, vous ne pouvez pas savoir le bonheur que procure cette pratique », a-t-il lancé. A ce cross et à cette séance d’aérobic, tous étaient unanimes : « La citoyenneté et la cohésion sociale doivent être ancrées dans l’esprit de tout un chacun ».

Une seance daerobic a egalement ete associee au cross populaire
Une séance d’aérobic a également été associée au cross populaire

Pour le ministre Réné Bagoro, le sport est l’un des facteurs qui permettent de maintenir la santé. « Pour être citoyen d’un pays, il faut être vivant. Pour vivre, il faut être en bonne santé. Et le sport fait partie des éléments qui procurent la santé », a-t-il lancé.

En définitive, la SENAC 2016 est placée sous le thème : « Civisme et cohésion sociale au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives pour une meilleure préservation de la paix sociale ».

Par Awa Ouédraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE