Le Conseil municipal de la commune rurale de Pilimpikou, dans la province du Passoré, a été présenté à la population, le samedi 3 décembre 2016. C’était au cours d’une cérémonie solennelle placée sous le parrainage de l’honorable député Alexandre Sankara et de la ministre en charge de la Femme, Laure Zongo/Hien.

Conseil municipal de la commune rurale de Pilimpikou
Conseil municipal de la commune rurale de Pilimpikou

La préfecture de ladite commune a communié avec les membres de l’entité administrative qui tient les rênes de la commune pendant ce quinquennat. Après le cérémonial de présentation, officié par le Haut-commissaire de la province du Passoré, le maire et son Conseil ont saisi l’occasion a eu offerte pour témoigner leur reconnaissance à la vaillante population de Pilimpikou.

Les femmes et les jeunes ont pris part à la cérémonie officielle de présentation du Conseil municipal
Les femmes et les jeunes ont pris part à la cérémonie officielle de présentation du Conseil municipal

Pour les rassurer, le maire, Félicien Sawadogo, a réitéré sa disponibilité à travailler à bras le corps avec tous les fils et toutes les filles de la commune sans distinction aucune. Le seul objectif commun étant le développement de leur localité. Pour lui, l’heure n’est plus au discours, mais à l’action. Pour cela, le nouvel édile de Pilimpikou et son Conseil ambitionnent réaliser plusieurs projets dans les domaines de la santé, de l’éducation, des routes et dans bien d’autres domaines pour le bonheur des populations de Pilimpikou. Une seule main ne pouvant pas ramasser la farine, Félicien Sawadogo a invité les filles et les fils de Pilimpikou à se joindre à lui et travailler en synergie pour le développement de la commune. Union, solidarité et implication de toutes les couches sociales pour le développement de la commune.

Ce sont en substance les conseils que le parrain, l’honorable député Alexandre Sankara, a prodigué au nouveau Conseil municipal. Pour lui, c’est dans l’union que la nouvelle équipe de l’entité administrative de la commune de la cité du papillon’’pourra développer la localité. Prônant la solidarité, l’honorable Alexandre Sankara estime que si la population n’est pas solidaire avec le Conseil municipal rien ne peut se faire. Aussi, il a, pour la circonstance, invité la population à demeurer toujours aux côtés de la nouvelle équipe communale pour l’aider à accomplir convenablement sa mission, car dans le processus de la communalisation, ce sont les populations elles-mêmes qui prennent en main leur destinée.

La ministre Laure Zongo/Hien en charge de la Femme
La ministre Laure Zongo/Hien en charge de la Femme

La ministre Laure Zongo/Hien, elle a conclu en invitant le maire à travailler en collaboration avec toutes les couches de la population. Aussi,« les amazones » de la localité peuvent compter sur leur ministre de tutelle, qui dit vouloir les accompagner dans leur essor socio-économique. « Je m’engage personnellement,d’abord et avec le gouvernement, pour ce qui est de mon département à accompagner la communauté. Mon accompagnement se traduira, à travers, des actions en faveur des femmes et des filles pour leurs autonomisations économiques,sociales, politiques,culturelles », a-t-elle confié. Réputée pour être une commune dite de sorcellerie, la ministre a indiqué que le défi de l’exclusion est à relever à Pilimpikou. « Nous devons faire en sorte que chacun selon sa position puisse a voir sa place au sein de la communauté », a-t-elle martelé. Pour elle,le développement de Pilimpikou incombe à toutes les couches de la commune. Pour cela, jeunes, femmes, personnes du 3ème âge ont chacun un rôle à jouer. « Nous ne pouvons pas réussir cela si certaines personnes sont exclues de la commune. C’est pourquoi, j’ai lancé un appel à la solidarité et à la tolérance pour pouvoir atteindre un développement de Pilimpikou », a-t-elle conclu.

Par Awa Ouédraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE