NOËL 2016: Préparatifs d’un chrétien à l’attente de la venue du Sauveur

0
122
Abbé Jean Emmanuel Konvolbo

Dans le cadre des préparatifs des fêtes de fin d’année, spécialement la fête de la Noël, pour éclairer la lanterne des chrétiens, sur les préparatifs, quel comportement un chrétien doit il adopter pour accueillir la naissance du sauveur Jésus Christ ? et quelles sont les attentes de l’église catholique?

Pour toutes les réponses y relatives nous avons rencontré L’Abbé Jean Emmanuel dans le Centre National Cardinal Paul Zoungrana à Ouagadougou ———

1) Pouvez- vous vous présenter à nos chers lecteurs ?

  • Autrement qui est Jean Emmanuel Konvolbo ?

Jean Emmanuel Konvolbo, fils de Michel Fernand et de Marie Ilboudo est prêtre catholique incardiné dans l’Archidiocèse de Ouagadougou depuis le 7 juillet 1990.

  • Quel est votre parcours professionnel ?

Après mon ordination, j’ai été nommé au Petit séminaire de Pabré où je suis resté de septembre 1990 à juin 1997, exerçant la fonction de professeur et d’économe (7 ans); ensuite, j’ai été envoyé aux études en Italie pour une spécialisation en Ecriture Sainte de septembre 1997 à septembre 2007 (10 ans). Après les études, j’ai été professeur de Bible et d’hébreu au Grand séminaire saint Pierre saint Paul de Kossoghin de septembre 2007 à juin 2011 (4 ans) puis professeur de Bible, d’hébreu et de grec au grand séminaire saint Jean Baptiste de wayalghin de septembre 2011 à juin 2016 (5 ans).

  • Votre profession actuelle ?

Depuis septembre 2016, j’assume la fonction de Directeur national de la formation permanente. J’organise et donne des cours de Bible et de théologie avec d’autres professeurs, au profit de tous ceux qui veulent approfondir leur foi en vue d’être des chrétiens convaincus et convaincants. Ces cours pour le moment sont dispensés les soirs de 18h30 à 20h30 au Centre National Cardinal Paul Zoungrana qui se trouve dans la ville de Ouagadougou, aux environs de la clinique Sandof ; une rue sépare le centre de l’immeuble qui abrite le ministère des droits humains. Le centre abrite aussi l’Ocades Nationale et le siège de la Conférence épiscopale Burkina Niger. Pour toute autre information utile, vous pouvez joindre le secrétariat au (00226) 25 37 39 44 ou au (00226) 70 38 81 70.

  • Menez- vous d’autres activités parallèles à celles de votre vocation ?  Lesquelles ?

Ma seule vocation est celle d’être chrétien et d’être prêtre, c’est donc celle d’imiter le Christ dans la plénitude de sa vie et de l’imiter dans son rôle de responsable vis-à-vis des membres de l’Eglise et du monde entier. En dehors de cette vocation, je n’ai pas d’activités parallèles à proprement dites car ce que j’ai à faire en tant que chrétien et en tant que prêtre remplit la vie et même en déborde. Mais en plus de ma responsabilité particulière de Directeur national de la formation permanente, je suis assez souvent invité pour des conférences et des enseignements et à mes heures libres j’écris de petits livrets de prière et de réflexion pour nourrir et approfondir la foi ou pour éveiller les consciences.

img_79782) Dans quelques jours les chrétiens du monde entier fêteront a Noel.  Pouvez nous dire que veut dire concrètement ce que c’est que la Noël ? et quel sens donnez- vous à cet évènement ?

A Noël, on célèbre le jour de la naissance de Jésus ; le nom latin de ce jour est « dies natalis », jour de la naissance. C’est le mot natalis qui est devenu noël, gardant seulement le « N » initial et le « L ». En italien, langue qui est plus proche du latin que le français, noël se dit NATALE, terme qui a 5 lettres sur 7 en commun avec natalis. En français, c’est le prénom Natalie qui reflète le mieux le mot natalis en latin. Il y a aussi le mot natalité, dans l’expression « le taux de natalité » qui vient de natalis et veut dire naissance.

Le 25 décembre, date à laquelle on célèbre la naissance de Jésus, n’est pas à proprement parler le jour de son anniversaire car on ne connaît pas exactement le jour de sa naissance. La date du 25 décembre n’a été arrêtée qu’en 354, par le Pape Libère. Avant le christianisme, Le 25 décembre, on fêtait, par le sacrifice d’un taureau, le Sol invictus (Soleil invincible) correspondant à la naissance de ce jeune dieu solaire, qui surgissait d’un rocher ou d’une grotte sous la forme d’un enfant nouveau-né. Les chrétiens ont vite associé le Christ au soleil, et aujourd’hui la Tradition chrétienne résonne de ces symboles du Sauveur des nations désigné comme un «« l’Astre d’en haut venu nous visiter » (Luc 1,78), comme le rappelle la liturgie de la nuit de Noël avec le texte d’Isaïe : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière » (Isaïe 9, 1).

On célèbre Noël pour inviter les hommes à disposer leur cœurs à accueillir Dieu et à recevoir l’offre de salut qu’il vient leur apporter.

3) Pourquoi Dieu a voulu envoyer son Fils sur la terre ?

Dieu a envoyé son Fils sur la terre pour le salut intégral c’est-à-dire complet des hommes : « comme Dieu a aimé le monde ! Il a donné le Fils unique pour que celui qui croit en lui ait la vie éternelle et n’aille pas à sa perte. » (Jean 3,16).

4) Concrètement que signifie l’appellation chrétien ?

Nous apprenons dans le livre des Actes des Apôtres que « C’est à Antioche que les disciples reçurent pour la première fois le nom de Chrétiens.» (Actes des Apôtres 11,26). Les disciples du Christ sont appelés chrétiens (christiani, en latin) en raison de l’onction (chrisma, en grec) mystique qu’ils ont reçu à leur baptême par l’effusion du Saint Esprit. Jésus, lui-même est appelé Christ, parce qu’il a reçu l’onction du Saint Esprit. En s’appliquant à lui-même ce que dit le prophète Isaïe en Isaïe 61,1 dit : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle » (Lc 4, 18).

5) On entend parler du temps de L’Avant, qu’est- ce que c’est et que revêt-il ? Combien de temps dure-t-il ?

L’Avent (du latin Adventus : avènement, arrivée) marque le début de l’année liturgique de l’Eglise. Le temps de l’Avent a une double caractéristique: c’est à la fois un temps de préparation aux solennités de Noël où l’on commémore le premier avènement du Fils de Dieu parmi les hommes, et un temps où, par ce souvenir, les âmes sont tournées vers l’attente du second avènement du Christ à la fin des temps. Le temps de l’Avent se présente donc, pour ces deux raisons, comme un temps de pieuse et joyeuse attente.

Selon l’usage présent depuis 1907, l’Avent est une période commençant avec le dimanche le plus proche de la fête de saint André (30 novembre) et embrassant quatre dimanches. Le début le plus tôt de l’Avent est donc le 27 novembre, alors le temps de l’Avent dure 28 jours et le début le plus tard est le 3 décembre alors, il dure 21 jours.

6) Que doit faire le chrétien pendant tout ce temps ? Quel devrait être son comportement en tant que chrétien ?

Pendant ce temps de l’Avent, le chrétien doit se préparer, par la prière, le jeûne et la conversion de son cœur. Le temps de l’Avent est aussi pour lui un temps

  1. Pour refaire mémoire du passé (méditer l’intervention de Dieu dans l’histoire du salut, consignée dans la Bible)
  2. Pour raviver sa foi dans le présent (discerner la présence de Dieu dans sa vie quotidienne)
  3. pour faire grandir son espérance pour l’avenir. Ce que Dieu va réaliser pour nous après notre mort est plus important que ce qu’il fait pour nous aujourd’hui.
  4. Quel est le rôle des acteurs, c’est-à-dire ceux qui sont investis pour guider le peuple de Dieu, les pasteurs les prêtres? Etc. Je veux parler de leur pastorale ? etc.

Ceux qui au sein du peuple de Dieu ont le rôle de responsabilité ont des tâches qui tournent autour de trois pôles. Premièrement la tâche de pasteur c’est-à-dire d’organisateur de la vie de la communauté dans l’éventail de tous ses besoins, deuxièmement le service de la Parole de Dieu qu’ils prêchent, avec laquelle ils enseignent et interpellent à la conversion, troisièmement la tâche de médiation entre Dieu et les hommes par laquelle ils sanctifient les membres du Peuple de Dieu. Cette triple tâche vis-à-vis du Peuple de Dieu s’élargit à tout le monde car le Christ a dit à ses disciples : « J’ai d’autres brebis qui ne sont pas dans ce parc. Celles-là aussi je dois aller les chercher et elles entendront mon appel ; elles ne feront plus qu’un seul troupeau avec un seul berger» (Jean 10, 16).

8) Quels sont les attentes de ces derniers vis-à-vis du peuple de Dieu ?

L’attente des responsables de la communauté vis-à-vis du Peuple de Dieu correspond à la triple fonction qu’ils ont à leur égard. Ils attendent qu’ils réussissent leur vie communautaire en vivant le commandement de l’amour fraternel que Jésus a recommandé ; qu’ils soient docile à la Parole de Dieu ; et qu’ils se laissent réconcilier avec Dieu pour vivre dans la sainteté.

Crèches de Noel préfabriquées
Crèches de Noel préfabriquées

Le jour de la Noël

8) A Proprement parlé, que doit faire tout bon chrétien face à son Seigneur et face à son entourage ?

Le jour de Noël, le bon chrétien, après la commémoration religieuse de la naissance de Jésus, doit être dans la joie et transmettre cette joie aux autres. Cette joie à vivre et à transmettre nous ramène à l’origine de la naissance de Jésus. Les anges dirent en effet aux bergers qui étaient aux alentours : « Ne craignez pas, c’est une bonne nouvelle que je vous apporte, et qui fera la joie de tout le peuple. Aujourd’hui, dans la ville de David vous est né un Sauveur. C’est le Messie, le Seigneur» (Luc 2,10-11).

9) Quel est le devoir des parents envers leurs enfants pendant ce temps précieux ?

Vis-à-vis des enfants, les parents ont essentiellement devoir de responsabilité et d’éducation mais pour réussir l’éducation des enfants, les parents doivent démontrer aux enfants qu’ils sont dignes de confiance. Les parents mériteront cette confiance auprès des enfants quand ils seront la source de leur joie par une bonté sensible à portée spirituelle : les cadeaux et le bon repas ont cette fonction. A chaque parent d’être créatif dans ce domaine.

10) Que doivent attendre les parents vis-à-vis de leur progéniture ?

Les parents attendent d’une manière générale que leurs enfants soient d’une part reconnaissants pour ce que leurs parents font pour eux et qu’ils soient dociles à l’éducation afin de devenir à l’âge adultes, des responsables d’eux-mêmes et de leurs enfants quand ils en auront. Les parents attendent que leurs enfants, à l’instar du petit Jésus, soient dociles  à leurs parents et qu’ils grandissent en âge et en sagesse devant Dieu et les hommes.

11) Quel votre dernier mot ?

Noël célèbre la naissance d’un enfant qui est le Fils de Dieu. La naissance d’un enfant doit rappeler à ceux qui sont nés avant lui leurs débuts de simplicité, de douceur et de confiance en venant dans ce monde. Que la célébration de la naissance de Jésus apporte aux hommes ces qualités essentielles sans lesquelles notre monde serait inhumain et invivable.

Dieu a surpris tous le monde en venant sur cette terre sous la forme d’un enfant, né dans l’humilité et la pauvreté. Il ne faut pas que notre conception de Dieu soit en contradiction avec ces deux qualités car elle risquerait de l’arrogance et de la violence qui nous détruirait avant de détruire les autres.

Bonne fête de Noël à tous. Qu’elle nous aide à rendre gloire à Dieu et à travailler à établir la
paix dans le monde en faveur de tous les hommes.6632
Interview réalisé par Grégoire Yameogo

LAISSER UN COMMENTAIRE