Economie verte : la 1ère Académie nationale à refermé ses portes

0
225
Le présidium lors de la cérémonie de clôture de la 1ere académie nationale sur l’économie verte

La 1re académie nationale sur l’économie verte, initiée par le ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique a refermé ses portes, dans la soirée du vendredi 16 décembre 2016. Au sortir des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées afin que la transition vers l’économie verte amorcée par le Burkina soit une réussite.

Les participants à cette cérémonie de clôture de la 1ere académie nationale sur l’économie verte
Les participants à cette cérémonie de clôture de la 1ère académie nationale sur l’économie verte

La 1re académie nationale sur l’économie verte s’est tenue, du 14 au 16 décembre 2016, à Ouagadougou. Durant 72 heures, environ 300 personnes ont porté leur réflexion sur le thème : « Mieux comprendre l’économie verte et ses enjeux pour agir ». A l’issue de ces 72 h de réflexion, des recommandations ont été formulées afin que la transition vers l’économie verte soit réussie. Institutionnaliser la tenue de l’académie verte avec une envergure africaine tous les 2 ans au regard des enjeux des ODD, prendre en compte la problématique de l’économie verte dans le cadre de l’élaboration des politiques sectorielles, adapter le système d’enseignement en vue de prendre en compte l’économie verte, mettre en place un cadre de concertation pour une synergie d’actions en faveur de l’économie verte, élaborer une stratégie sous-régionale de l’économie verte, prendre en compte l’économie verte dans la relecture du code des investissements et de définir un mécanisme d’incitation à l’entrepreneuriat vert. C’est en substance l’ensemble des recommandations formulées par les participants. Lesquelles recommandations ont donné motifs de satisfaction au ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Nestor Batio Bassière.

Le ministre en charge de l’Economie verte, Nestor Batio Bassière remettant symboliquement une enveloppe à un exposant
Le ministre en charge de l’Economie verte, Nestor Batio Bassière remettant symboliquement une enveloppe à un exposant

Pour lui, la concrétisation de ces recommandations, de concert avec tous les acteurs, permettra « de garantir une transition du Burkina vers une économie verte et inclusive ». Aussi, il dit se réjouir du fait que cette 1re académie nationale sur l’économie verte ait, non seulement permis de renforcer les capacités des acteurs clés du développement du Burkina, mais aussi d’initier un dialogue multi-acteurs sur l’économie verte. A l’en croire, cela permettra de poser les bases pour la coordination interministérielle nécessaire à la réalisation de la vision du gouvernement en la matière. Quant aux participants, eux ont souhaité que les recommandations formulées puissent être intégrées dans la politique du gouvernement afin que la transition vers une économie verte qu’il a amorcée soit « une totale et parfaite réussite ». Faut-il le rappeler, une foire d’exposition des produits locaux était ouverte toute la durée de cette académie sur le site du SIAO.

Une vue de quelques produits bio exposés à l’ouverture de la foire
Une vue de quelques produits bio exposés à l’ouverture de la foire

Ainsi donc, pour clôturer en beauté cette 1re académie nationale sur l’économie verte, une attestation et une somme d’argent de 30 000 FCFA en guise d’encouragement ont été octroyées aux meilleurs exposants.

Par Awa Ouédraogo

Pour FasoAmazone

LAISSER UN COMMENTAIRE