Entrepreneuriat féminin : 17 associations féminines ont bénéficié d’un financement pour leurs activités

0
108
La ministre en charge de la Femme, Laure Zongo/Hien procédant à la remise d’un chèque à une bénéficiaire

17 associations féminines intervenantes dans les domaines de la transformation agro-sylvo-pastorale ont bénéficié d’un financement de la part du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, dans la matinée du jeudi 22 décembre 2016. C’est la ministre en charge de la Femme, Laure Zongo/Hien qui a présidé la cérémonie de remise des chèques.

Désormais ces femmes pourront développer leurs activités dans leurs associations respectives
Désormais ces femmes pourront développer leurs activités dans leurs associations respectives

« Depuis que nous existons, nous n’avons pas encore bénéficié de financement. Le chèque que nous venons d’avoir est un soulagement pour nous, car nous avions du mal à faire fonctionner correctement nos activités », s’est réjoui Honorine Ouédraogo/Zongo, présidente de l’association manegd-zenga.

Honorine Ouédraogo/Zongo, présidente de l’association manegd-zenga entend développer son activité avec le chèque reçu
Honorine Ouédraogo/Zongo, présidente de l’association manegd-zenga entend développer son activité avec le chèque reçu

Tout son émoi s’explique par le fait que comme elle, 16 autres associations féminines ont reçu de leur ministère de tutelle, un financement allant de 5 à 30 millions de FCFA. Ce fonds mis à la disposition du ministère en charge de la Femme par la Banque africaine de développement entre dans le cadre du projet d’appui à la transformation de l’économie et la création de l’emploi (PATECE). A en croire le ministre en charge de la Femme, Laure Zongo/Hien, ce financement vient une fois de plus conforter la volonté du gouvernement à travers son département à faire de l’autonomisation de la femme son cheval de bataille. Aussi, elle a souligné que ce financement contribuera à la création d’emplois durables en faveur des femmes. Sur 87 associations ou groupements de femmes contactés, a-t-elle indiqué, ce sont au total 55  qui ont pu effectivement déposer leurs dossiers. « L’analyse technique des dossiers et les visites de terrains des projets présélectionnés par le comité de prêt du Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES) ont permis de retenir finalement 17 projets dont les bénéficiaires ici présentes sont porteuses », a-t-elle fait savoir. Par ailleurs, elle a invité les bénéficiaires à en faire bon usage et à respecter les échéances de remboursement afin que d’autres associations féminines en recherche de financement puissent en bénéficier. Quant au suivi du financement, elle a indiqué que tous les moyens ont été mis en place pour les accompagner les femmes dans la mise en œuvre de leurs projets respectifs. Mais, avant cela, une formation a été donnée aux femmes afin qu’elle puisse gérer leur fonds. Pour le représentant de la représentante résidente de la BAD, Georges Bohoussou, la BAD « se réjouit de pouvoir apporter sa contribution aux nombreuses préoccupations du secteur privé du Burkina et particulièrement celles des femmes ».

Une bénéficiaire recevant son chèque des mains du représentant de la représentante résidente de la BAD, Georges Bohoussou
Une bénéficiaire recevant son chèque des mains du représentant de la représentante résidente de la BAD, Georges Bohoussou

  A l’en croire, cet appui de la BAD vise à donner une réponse à la problématique des filières de transformation au Burkina. Cette option, selon lui, devra contribuer à promouvoir une croissance économique soutenue à même d’enclencher une mutation qualitative et durable du système productif burkinabè. C’est avec une joie immense que les bénéficiaires disent avoir reçu ce financement qui leur permettra de donner un coup de pouce à leurs activités. « Depuis la mise en place de notre fédération, nous avons souffert. Dieu nous a aidés en favorisant la mise en place de notre fédération. Aujourd’hui, la fédération a eu 8 millions. Nous sommes très contentes. Nous allons acheter un car pour le transport du beurre de karité. Avec ce car, nous transporterons le beurre dans les villages, communes et autres. Nous allons utiliser le reste de l’argent pour appuyer les autres activités de l’association », a relaté Adja Maimouna Adana, présidente de l’association Ouézéna.

Ella Claude Ouédraogo, présidente de l’union wend konta des étuveuses de riz de kaya dit avoir reçue son chèque avec surprise
Ella Claude Ouédraogo, présidente de l’union wend konta des étuveuses de riz de kaya dit avoir reçue son chèque avec surprise

Pour Ella Claude Ouédraogo, présidente de l’union wend konta des étuveuses de riz de kaya qui a eu un financement à hauteur de 30 millions, c’est avec une surprise qu’elle dit avoir reçu le chèque. « On m’a dit que je n’allais pas avoir la somme que j’ai demandée. Je m’attendais à une petite somme. Et à ma grande surprise, c’est 30 millions j’ai eu », s’est-elle réjouis. En sus, elle a indiqué que cette somme leur servira à acheter du matériel pour leurs activités.

Par Awa Ouédraogo

Pour FasoAmazone

LAISSER UN COMMENTAIRE