CAN-2017 : au bout de l’ennui, la RD Congo arrache la victoire face au Maroc

0
130
Victorieuse du Maroc lors de la première journée de la phase de poules de la CAN-2017, la RD Congo prend la tête du groupe C. Dominés, peu inspirés, les hommes d’Ibenge ont tout de même trouvé les ressources pour ramener trois points d’Oyem.

Longtemps, les quelque 10 000 spectateurs du stade d’Oyem ont cru ne jamais voir un but, lundi 16 janvier. Après le triste match nul de la Côte d’Ivoire et du Togo (0-0), en fin d’après-midi, la RD Congo et le Maroc ont semblé tout aussi incapables de forcer la décision. Il a finalement suffi d’une occasion pour que Junior Kabananga offre la victoire à des Congolais bien heureux de conclure cette première journée de la CAN-2017 avec trois points (1-0).

Heureux, car ce sont bien les Lions de l’Atlas qui ont pris les choses en main, d’entrée de jeu. Dès la deuxième minute, les joueurs d’Hervé Renard ont failli ouvrir le score, mais la lourde frappe de Boussoufa est venue s’écraser sur la barre transversale de la RDC (2e).

S’en est suivi une très large domination marocaine d’une demi-heure, où les Congolais n’ont presque pas vu le jour. Da Costa, au quart d’heure de jeu, a même failli concrétiser la domination des siens, mais son coup de tête n’a pas trouvé le cadre (16e). En face, après une trentaine de minutes d’observation, les hommes de Florent Ibenge ont un peu montré le bout de leur nez sur deux frappes lointaines, signées Bakambu (27e), puis Mbemba (28e).

Et puis, plus rien. Incapable de trouver la faille, le Maroc a progressivement relâché la pression, mais les Léopards, peu inspirés, n’ont pas réussi à en profiter avant la pause.

Kabananga, un but qui vaut de l’or

Au retour des vestiaires, les débats ont repris sur un rythme de sénateur. Il a fallu attendre une bonne dizaine de minutes pour voir la première incursion de ce second acte : un superbe déboulé de Mubélé côté gauche conclu sur un très bon centre devant le but. À la réception, Kajoui a repoussé le ballon sur son poteau, avant qu’il ne parvienne miraculeusement sur Junior Kabananga, tout heureux de le reprendre victorieusement d’un geste acrobatique (1-0, 55e).

Sonné, le Maroc a mis un bon quart d’heure à reprendre ses esprits. Et il s’est ensuite heurté à un excellent Matampi dans les cages de la RDC. Le gardien du TP Mazembé a tout d’abord écarté d’une manière peu académique une lourde frappe signée En-Nesyri (70e), avant de sortir un coup de casque d’Arabi, totalement oublié aux six mètres (87e).

Et même l’expulsion de Lomalisa, 16 minutes après son entrée en jeu, ne suffira probablement pas à gâcher la fête en RDC. Face aux Lions de l’Atlas, les Léopards ont décroché l’essentiel : trois points synonymes de première place dans le groupe C, et qui permettront aux coéquipiers de Bakambu et Mbokani de préparer sereinement la suite de la compétition.

FasoAmazoneSport

LAISSER UN COMMENTAIRE