CAN-2017 : la Tunisie mate le Zimbabwe et rejoint les quarts de finale

0
91
Très incisive en début de rencontre, la Tunisie a logiquement décroché son billet pour les quarts de finale de la CAN-2017 en s’imposant face au Zimbabwe (4-2). Les Aigles de Carthage éliminent du coup l’Algérie, troisième du groupe.

Rarement triomphe n’aura sonné aussi creux. Lundi 23 janvier, la Tunisie a fait très clairement honneur à son statut en étrillant le Zimbabwe (4-2), à l’occasion de la 3e journée de la phase de poules de la CAN-2017. Mais si les Aigles de Carthage, qualifiés pour les quarts de finale, sont les grands gagnants de la soirée, le football africain n’en est pas ressorti grandi. Au stade de l’Amitié, à Libreville, à peine quelques centaines de spectateurs ont fait le déplacement (1 852 personnes exactement, selon le décompte officiel de l’organisation).

Une ambiance de huis clos qui n’a toutefois pas empêché les joueurs de Henryk Kasperczak de se sentir concernés : ils ont plié la rencontre en inscrivant quatre buts dans le premier acte et scellé le sort d’un groupe B dont l’Algérie, éliminée, est donc la principale victime.

La Tunisie déroule…

Après trois grosses situations en tout début de match, la Tunisie a ouvert le score par l’intermédiaire de Sliti, qui a hérité d’un second ballon dans l’axe après un coup de pied arrêté. Le Lillois a décoché une frappe du droit qui a trompé Mkuruva après avoir été touchée par un défenseur (1-0, 8e).

Un petit quart d’heure plus tard, c’est Msakni qui est venu aggraver le score : un superbe déboulé dans l’axe, un relai efficace sur Sliti, et une grosse frappe du droit qui ont porté la marque à 2 à 0 (2-0, 28e). Et Khazri a même cru ajouter un troisième but dans la foulée, mais il a été signalé pour une très légère position de hors jeu (25e).

Derrière, la réaction des Warriors n’a été que très timide. Elle s’est matérialisée par une frappe soudaine de Musona, que Jeridi est parvenu à sortir d’une belle horizontale (33e). Et les Tunisiens n’ont pas tardé à enfoncer le clou. Sur une montée côté droit, Khenissi a de nouveau trouvé la faille, en décochant une frappe juste sous la barre de Mkuruva (3-0, 36e).

… puis contrôle

Vaillant à défaut d’être brillant, le Zimbabwe est tout de même parvenu à réduire le score juste avant la pause. Musona s’est débarrassé de son vis-à-vis d’un superbe sombrero avant d’ajuster Jeridi d’une volée dans le petit filet opposé (3-1, 42e). Mais les Tunisiens ont d’emblée maté toute révolte adverse, en inscrivant un quatrième but juste avant le retour aux vestiaires, par un pénalty de Khazri (4-1, 44e).

En deuxième période, les Warriors ont bien tenté de revenir, mais rien n’y a fait. Ndoro, sur une contre-attaque éclair, a réussi à réduire l’écart peu avant l’heure de jeu (4-2, 56e). Mais la messe était dite depuis longtemps, et la Tunisie s’est logiquement dirigée vers une victoire facile. Un succès synonyme de qualification pour les quarts de finale et d’élimination pour le rival algérien, qui termine troisième de ce groupe B.

Source: France24

LAISSER UN COMMENTAIRE