Les Etalons en 1/4 de finale : Des anciens internationaux et supporteurs s’expriment

0
185
Hubert Hien, ancien joueur international
Les Etalons du Burkina se sont qualifiés pour les ¼ de finale à l’issue de la 3e journée de la phase de poule, le dimanche 22 janvier 2017. Avec 2 matchs nuls et une victoire, les Etalons obtiennent 5 points+2 et prennent du coup la tête du groupe A. Nous avons rencontré des anciens internationaux et des supporteurs qui nous ont livrés, le lundi 23 janvier 2017, à Ouagadougou, leurs lectures du 3e match du 11 national.

Ibrahima Traoré dit Baya, président des anciens internationaux de football du Burkina

« Mon souhait est qu’ils aillent le plus loin possible, et faire mieux qu’en 2013 »

Ibrahima Traoré dit Baya
Ibrahima Traoré dit Baya

Dès les tirages au sort avec le groupe dans lequel on est tombé, j’étais vraiment confiant. Vu l’expérience de nos joueurs qui depuis les dernières CAN et avec la finale à laquelle, nous avons participé, normalement, nous avons franchi un autre cap. Même si en 2015, cela n’a pas été, les joueurs sont restés, en réalité mûrs dans leur tête, donc ils ne pouvaient que progresser encore cette année. Donc c’est vraiment une grande joie pour nous tous, la famille footballistique. Nous continuons à encourager et à prier pour ces jeunes-là pour qu’ils aillent le plus loin possible. A la date d’aujourd’hui, les Etalons les plus en forme sont toujours valides donc je n’ai pas trop d’inquiétude. C’est clair que Pitroïpa aurait pu apporter encore plus, mais ceux qui sont-là sont nettement valables pour moi. Moi j’étais gardien de but, j’apprécie mon homologue Hervé Koffi. Au 1er match, je l’incrimine un peu pour le coup franc, parce qu’il a fait 2 pas vers le mur avant de revenir. En la matière, normalement, lorsque tu confies un côté au mur, l’autre côté, c’est entièrement pour toi. L’erreur que la plupart des gardiens commettent c’est que dès lors que le joueur avance vers le ballon, ils font le pas encore parce qu’ils se disent que forcément le joueur va lober le mur. C’est cette erreur qu’il a commise et il a pris le but. Mais, dans l’ensemble, moi je pense que c’est le meilleur Etalon. Pour l’instant, c’est lui qui nous maintient dans la compétition. Comme je l’ai dit, je reste confiant parce que ces garçons-là croient en eux-mêmes. N’empêche que le football reste le football, ils peuvent gagner comme ils peuvent perdre. Mais, mon souhait est qu’ils aillent le plus loin possible, et faire mieux qu’en 2013.

Abdoulaye Traoré, ancien international burkinabè

« Ils ont maitrisé le match et prouvé qu’ils étaient vraiment une grande équipe »

Abdoulaye Traoré, ancien international burkinabè
Abdoulaye Traoré, ancien international burkinabè

Hier (dimanche 22 janvier 2017 ndlr), les Étalons ont joué pour avoir la qualification, mais cela s’est joué sur 3 matchs. Certes hier, nous avons gagné et obtenu la qualification, mais cela a été possible grâce à l’ensemble des 3 matchs. On a vu une équipe des Étalons avec laquelle on sent vraiment la maturité. On voit une équipe qui monte au fur et à mesure dans la compétition, lors des premiers matchs. Hier, c’était vraiment un aboutissement, on a vu qu’ils ont maîtrisé le match de bout en bout. Cela dénote de la maturité de cette équipe. Quand on a une bonne équipe pour aller dans une compétition, cela veut dire que les 23 qui sont sur la liste sont à part égale ou à peu près au même niveau, sauf qu’il y a la différence individuelle. Mais, ceux aussi qui remplacent les blessés ont à cœur de montrer ce qu’ils ont dans les pieds. Au cours de ce match, on n’a pas senti l’absence des blessés. C’est vrai que Pitroïpa a fait les beaux jours des Etalons, mais actuellement son rendement n’est pas au-dessus de ceux qui sont sur le banc. C’est 50-50, ils se valent tous. Aussi, c’est vrai qu’on a la qualification, mais tout n’est pas parfait. Si on commence déjà par le gardien de but, il est en train de faire une très bonne CAN. Il est à féliciter. Au niveau de la défense, le tout nouveau Coulibaly, lui aussi, il se débrouille bien. Il a quelques déconcentrations, mais cela arrive souvent, surtout que c’est un début pour lui. Il est à féliciter aussi. Dans l’axe, je sens Bako un peu fébrile. Je ne sais pas s’il traîne une blessure ou peut-être mentalement, il n’est pas dans la compétition encore. Sinon, Dayo aussi, il n’est pas mal, il est très bien. Patrick Malo, lui a vraiment pallié l’absence de Steeve Yago qui est revenu hier. On avait quelques inquiétudes, compte tenu du fait qu’il n’a pas joué les 2 matchs, mais hier, il s’est bien débrouillé. Charles aussi est en train de faire une bonne CAN. C’est d’ailleurs l’une de ses meilleures CAN. Au niveau du milieu, ça va. Pour les quarts de finale, nous devons rencontrer soit la Tunisie ou l’Algérie. Ce sont des équipes dont nous connaissons les mentalités. Cela ne va pas être un match facile. Surtout que nous avons vu une équipe tunisienne qui a de vraies phases de jeu qui crée suffisamment d’occasions. Malgré le fait qu’il ait perdu contre le Sénégal, ils se sont procuré beaucoup d’occasions. Malheureusement, il n’y a pas eu de réussite, ce qui a déterminé le résultat du match. Mais, ils se sont ressaisis contre l’Algérie qui est une grande équipe, mais qui ne s’est pas encore retrouvé dans la compétition comme il se doit. Dans tous les cas, la prestation des Etalons avant-hier nous donne une totale confiance en eux. Ils ont maîtrisé le match et prouvé qu’ils étaient vraiment une grande équipe. On leur souhaite d’aller plus loin et pourquoi pas nous ramener la coupe. Surtout avec des joueurs comme Coulibaly, Malo et Bertrand. On espère que ça sera l’année de notre année.

Alain Nana, ancien international et entraîneur de Football

« Je suis satisfait, mais je pense qu’il y a encore du travail à faire parce que là où on part ce sont les meilleurs qui vont se retrouver donc il va falloir donner plus ».

Alain Nana
Alain Nana

J’étais vraiment content du match des Etalons. Leur victoire ne m’a pas surpris, car comme je l’ai dit à la télé on a des hommes pour se qualifier et j’étais vraiment content comme tous les Burkinabè pour ce match et fier de mon pays. En tant que supporter, je crois que les Etalons ont bien joué hier (dimanche 22 janvier 2017 ndlr), car ils étaient dans le match et ont dominé jusqu’à la fin ce qui nous a donné cette victoire. Maintenant en tant que ancien entraîneur je suis satisfait, mais je pense qu’il y a encore du travail à faire parce que là où on part ce sont les meilleurs qui vont se retrouver donc il va falloir donner plus. Mais dans l’ensemble, je suis satisfait de leur performance. Je tire mon chapeau au gardien, mais c’est tout le collectif que je félicite, parce qu’il faut aussi des gens pour minimiser les attaques afin que quelqu’un qui est derrière assure. Et comme tout Burkinabè et bon supporter on espère que les Etalons reviendront avec la coupe.

Hubert Hien, ancien joueur international

« Pour moi, la Tunisie est prenable »

Hubert Hien
Hubert Hien

Hier (dimanche 22 janvier 2017 ndlr) les Etalons nous on fait grand plaisir. Le système mis en place par l’entraineur a été bien respecté et a bien fonctionné dans tous les départements ce qui nous a valu une belle victoire. Au niveau des joueurs chacun à jouer son rôle, ils ont tous donné ce qu’il fallait par rapport au système mis en place. De la défense de l’entre — jeu des attaquants, tout s’est bien passé ce est-ce qu’on demande aux Etalons. Et puis ils savaient très bien toute la mobilisation qui s’est faite au pays tout le soutien que les Burkinabè leur apportaient même de loin. Je pense que tout cela à jouer. Déjà nous sommes en quarts de finale, et quand je regarde les statistiques je pense que c’est la Tunisie que nous allons rencontrer. Nous sommes 1er  de notre poule et la Tunisie risque d’être seconde dans le groupe B et pour moi la Tunisie est prenable. Maintenant pour moi c’est la demi-finale et ensuite la finale. Je pense qu’on peut revenir avec la coupe. En 2013, c’est juste la chance qui nous a manqué, mais cette année avec la forme des Etalons je pense qu’on peut aller loin et même remporter la coupe.

Sadia Gansonre, commerçant grand Marché

<<Nous voudrions qu’ils travaillent ensemble pour nous ramènent la coupe>>.

Gansonré Sadia
Gansonré Sadia

Nous sommes très contents pour ce que l’équipe nationale a fait pour le Burkina Faso. Ils ont fait la fierté du peuple et nous voudrions qu’ils continuent dans ce sens, parce qu’il ne s’agit pas d’un jeu. Nous sommes avec eux, nous sommes très contents d’eux et nous voudrions demander à la fédération de les accompagner. Il faut qu’ils œuvrent à ce que chaque joueur soit dans de bonnes conditions pour un meilleur résultat. Nous demandons au chef de l’Etat de bien prendre soin d’eux. Nous félicitons de ce fait le gardien, il fait la fierté du pays et nous prions le Bon Dieu pour que la coupe revienne au Burkina. Nous sommes de leur côté, tout le pays est derrière eux, pour cela nous voudrions qu’ils donnent le meilleur d’eux même. Nous voudrions qu’ils travaillent ensemble pour nous ramène la coupe.

Ilboudo Adama  commerçant grand marché

<<Les joueurs nous ont rendus vraiment fièté>>

Ilboudo Adama
Ilboudo Adama

Le match nous a beaucoup plu. Le match que l’équipe nationale a livré a fait la fierté de notre pays. Les joueurs nous ont rendues vraiment fiers. Nous prions Dieu qu’il revienne en bonne santé avec la coupe en main. Qu’ils honorent le Burkina Faso. L’équipe a bien joué hier (dimanche 22 janvier 2017 ndlr) et le gardien a vraiment fait un bon travail. Nous tenons à féliciter le gardien et nous voudrions qu’il ait un bon traitement de la part des autorités.

Drissa Kabore, vendeur de motos au grand marché.

<<Les joueurs se sont bien battus, ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes>>.

Kaboré Drissa
Kaboré Drissa

Les joueurs se sont bien battus, ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes et tout le monde était derrière eux. On sait qu’on va jouer la finale. Ils ont bien joué, le jeu était de qualité surtout celui du gardien Hervé koffi. Je lui tire mon chapeau, il a de l’avenir. Avec la grâce de Dieu, on ira en finale et on voudrait que toute la population les encourage et on prie pour qu’il n’ait plus de blessés.

 

Par Daouda KINDA

LAISSER UN COMMENTAIRE