Nouvel an : Présentation de vœux des femmes du Burkina à la 1ère dame sika kaboré

0
461
Sika Kaboré a invité les femmes à rester solidaires

Les femmes du Burkina ont présenté leurs vœux à la 1re dame, Bella Sika Kaboré, le dimanche 22 janvier 2017 au Palais de Kosyam. A l’occasion, à travers leurs représentantes, elles ont soumis des doléances à la 1re dame.

Les femmes du Burkina ont présenté leurs vœux à la 1re dame
Les femmes du Burkina ont présenté leurs vœux à la 1re dame

Par le truchement de l’épouse du président de l’Assemblée nationale, Chantal Diallo, les femmes du Burkina ont formulés de vœux de paix, de santé, de succès, de joie et de bonheur à l’endroit de l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré ainsi qu’à sa famille au cours d’une cérémonie festive au Palais de Kosyam. Venues des 45 provinces du Burkina, les femmes ont salué l’épouse du chef de l’Etat pour son engagement constant pour la cause de la femme. Par la voix de Chantal Diallo les femmes du Burkina ont remercié la 1re dame Sika Kaboré pour « ses efforts quotidiens pour l’amélioration des conditions de vie des femmes, des filles et des couches vulnérables de la société burkinabè ». Tout en reconnaissant que le développement durable et équitable ne peut se faire sans pleine participation de tous les citoyens et citoyennes du Burkina, Chantal Diallo s’est réjouie du fait que grâce au soutien de la 1re dame aux côtés du président Roch Marc Christian Kaboré, le gouvernement a pu faire face à certains défis en matière de réduction des inégalités du genre. « Nous saluons vivement l’acte pris par le gouvernement le 2 avril 2016, en matière de santé, visant l’amélioration de la qualité du capital humain notamment celui des femmes pour leur permettre d’entreprendre en vue de participer au processus de développement du pays », a-t-elle indiqué. Au compte des actions du gouvernement au profit des femmes, Chantal Diallo a énuméré non seulement la gratuité du dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus, les soins pour les enfants de moins de 5 ans, mais aussi la prise en charge gratuite des césariennes, des accouchements et des femmes enceintes. En outre, elle a salué l’engagement de la 1re dame à plaider au côté du gouvernement en vue de la mobilisation de ressources pour la lutte contre les mutilations génitales féminines, le cancer du col de l’utérus, les mariages précoce et forcé et toutes les formes de discrimination dont sont victimes les femmes.

Chantal Diallo, porte-parole des femmes du Burkina
Chantal Diallo, porte-parole des femmes du Burkina

Par ailleurs, Chantal Diallo a souligné qu’en dépit des efforts pris par le gouvernement et ses partenaires au développement, plusieurs doléances des femmes sont en attente de réponses favorables. Entre autres doléances, Chantal Diallo a insisté sur la prise en charge intégrale des maladies spécifiques à la femme telles que les fistules obstétricales, le cancer du col de l’utérus et du sein. Pour sa part, la 1re dame Sika Kaboré dit être disposée, au regard des doléances formulées par les femmes, à se battre à leurs côtés pour une amélioration continue du sort de la femme au Burkina. Selon elle, depuis l’élection présidentielle de décembre 2015 le Burkina s’est engagé dans une politique inclusive ou les femmes et toutes les couches sociales défavorisées occupent une place de choix dans les programmes et politiques de développement.    « Cela pour répondre aux préoccupations actuelles en matière de développement économique et social », a-t-elle soutenu. De la mesure prise par le gouvernement pour assurer la gratuité des soins au profit des femmes du Burkina et des enfants, Sika Kaboré a fait savoir que cela dénote de la volonté du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et du gouvernement à apporter des solutions durables aux préoccupations majeures des populations. A l’en croire, en plus des mesures déjà prise par le

Les femmes sont venues des 45 provinces du Burkina
Les femmes sont venues des 45 provinces du Burkina

gouvernement en 2016, l’année 2017 s’ouvre avec de belles promesses et d’énormes initiatives. « Dans le cadre de la protection et la promotion des droits de la femme, plusieurs actions seront menées en 2017  dont l’étude sur l’évaluation des textes juridiques et des cadres ou mécanismes existants relatifs aux droits de la femme ainsi que des rencontres de concertations avec les organisations de femmes dans toutes les régions de notre pays en vue de prendre en compte leurs préoccupations essentielles dans la formulation et la mise en œuvre de ses projets et programmes », a-t-elle révélé. Etant des acteurs de développement non négligeables, Sika Kaboré a invité les femmes à rester solidaires et se soutenir afin de pouvoir jouer leurs partitions dans le développement du Burkina. « Je vous connais et vous sais très dynamiques et très engagées pour la cause de la femme et de la jeune fille. Je n’ai aucun doute qu’avec vous, nous relèverons ensemble des défis importants dans le cadre de la mise en œuvre du programme présidentiel et du PNDES », a-t-elle martelé. Au demeurant, Sika Kaboré a exhorté les femmes à s’organiser en associations et en groupements, par catégorie économique et socio-professionnelle pour faciliter leur accompagnement lors des différentes interventions.

Par Daouda KINDA

LAISSER UN COMMENTAIRE