CAN-2017 : la Côte d’Ivoire est éliminée, le Maroc atteint les quarts de finale

0
124
La Côte d’Ivoire, battue 1-0 par le Maroc, est éliminée de la compétition. C’est un but magnifique de l’attaquant Rachid Alioui à la 64e minute, qui élimine le champion d’Afrique en titre. Les Lions de l’Atlas rejoignent les quarts de finale.

Hervé Renard et ses Lions de l’Atlas ont réussi leur pari. Mal partis dans cette CAN-2017, ils ont éliminé la Côte d’Ivoire tenante du titre (1-0). Il aura suffi d’un but splendide de Rachid Alioui (64e), entré en jeu à la 42e minute pour que les « Lions de l’Atlas » renvoient les « Éléphants » à la maison.

Après le Gabon, pays-hôte, et l’Algérie du Ballon d’Or africain Riyad Mahrez, c’est un autre favori qui quitte la compétition dès le 1er tour.

Un coup de patte exceptionnel qui fait basculer le match

Le Maroc a dominé le match grâce à sa maîtrise globale du jeu et à une défense très organisée. Face au verrou marocain, mené par le capitaine Mehdi Benatia intraitable dans les duels, les Ivoiriens se sont heurtés à un mur.

À la 25e minute, la première véritable occasion du match fut marocaine. Sur un coup-franc concédé par Serge Aurier, idéalement placé à l’entrée de la surface, Fayçal Fajr enroulait son ballon juste comme il faut au-dessus du mur ivoirien, mais son tir heurtait la transversale de Gbohouo.

Secoués, les « Éléphants » se sont rués à l’attaque. À deux reprises, Salomon Kalou a failli être à l’origine de l’ouverture du score : d’abord en glissant une passe parfaite dans l’intervalle pour Zaha, qui manquait toutefois son duel (37e), puis en butant à bout portant de la tête sur le décisif Munir après une déviation de Bony (42e).

En seconde période, le coach ivoirien Michel Dussuyer a fait entrer le Niçois Jean Michaël Seri à la place de Cheick Doukouré (52e). Mais le « coaching gagnant » de la soirée a été signé par son prédécesseur Hervé Renard.

Alioui, co-meilleur buteur de Ligue 2 avec Nîmes, était remplaçant au coup d’envoi. Entré en jeu à la 42e minute à la suite de la blessure d’Aziz Bouhaddouz, c’est lui qui inscrit l’unique but du match. Sur un contre-éclair, il place une sublime frappe enroulée des 25 m, qui a lobé Gbohouo, trop avancé (64e), juste après avoir intelligemment temporisé avec le ballon devant Éric Bailly.

Hervé Renard en lice pour un triplé ?

Double vainqueur de la CAN avec la Zambie en 2012, puis avec la Côte d’Ivoire en 2015, Hervé Renard a de nouveau marqué les esprits. En sortant l’équipe qu’il avait menée au sacre il y a deux ans, et en ressuscitant des Marocains qui n’étaient pas parvenus à atteindre les phases finales depuis 2004.

Avec ce résultat magistral, l’aura du technicien français va encore s’élever un peu plus haut sur le continent africain.

Pour les Ivoiriens, le bilan de cette CAN est bien déprimant. L’ailier de la Côte d’Ivoire Salomon Kalou, 31 ans, a annoncé sa retraite internationale après la défaite.

 AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE