Le pagne Faso danfani du 8 mars: Une identité, un patriotisme, un support de communication

0
149
Le pagne officiel du 8 mars 2017

Le port du pagne traditionnel faso danfani pour la célébration de la journée internationale de la femme 8 mars a été institué depuis le régime de la transition en 2015, qui a été bien salué des burkinabé. Mais le constat qui se dégage de nos jours est que pas mal de personnes ignorent son bien- fondé et aussi la mesure prise par le gouvernement d’antan.

 L’heure est à recadrer la mesure pour un changement de mentalité. Sensibiliser les uns et les autres sur le sens réel du port du pagne traditionnel faso danfan. Et surtout leur expliquer le but de cette mesure qui est lourde de valeurs d’identité, de patriotisme et en même temps la communication que véhicule le port de ce pagne ce jour-là.

Le port de ce pagne est une identité, notre identité qu’on affirme. « Soyons fiers de ce que nous produisons et consommons ce que nous produisons ».

Afin d’ajouter une plus-value à nos productions. C’est à ce prix que nous pourrons exporter et imposer aussi notre identité. Et cette affirmation de soi fera des émules à l’extérieur du Burkina Faso, voire dans les autres pays.

Sans doute elle fait déjà école de parts et d’autres à travers le monde. En un mot cela permettra de vendre et de véhiculer notre image, bref notre identité de Burkinabé, et d’intégrité.

Exprimer son patriotisme au quotidien doit être le let- motiv de tous burkinabé. Pas besoin de réprimer, mais faire tout simplement comprendre cette décision qui est de se montrer et de s’affirmer patriote du Burkina Faso. Manifester ou démonter son patriotisme, témoigne de l’amour de sa patrie, de son dévouement et encore une affirmation de soi.

D’ailleurs en payant et en portant le pagne traditionnel Faso danfani du 8 mars, ce geste encourage les uns et les autres, crée, pourvoie des emplois, de la richesse, génère et augmente les devises. Et par ce biais toutes les personnes impliquées dans cette industrie voire les femmes elles-mêmes se sentiront valorisées à plus d’un titre, elles pourront être de véritables vecteurs sinon des canaux de transmission et de relais des valeurs de ce textile.

 N’oublions pas et gardons à l’esprit, que tout est parti de la lutte des femmes du textile aux Etats Unies D’Amérique. D’où un textile en appelle un autre. Encourager ici la culture et la production en grande quantité du coton, qui fait partie de l’une de nos premières richesses nationales.

Signalons que ce pagne est un véritable support de communication, eu égard au message à travers le thème qu’il véhicule « La valeur morale de la personne humaine, responsabilité des communautés dans la lutte contre l’exclusion sociale des femmes ». Sans oublier le logo qui est un symbole, une image et qui est plein de sens. Bref un message.

Les acteurs du monde de la promotion de la femme, et tous ceux concernés et embarqués dans ce sens doivent réellement se pencher sur la question afin d’expliquer, informer et sensibiliser l’opinion nationale et même internationale sur les valeurs de ce joyau, le pagne traditionnel Faso danfani. Que cesse le désordre et la pagaille autour de ce pagne. Et surtout l’importation des pagnes imprimés de Chine et d’ailleurs qui profite en partie à des gourous tapis dans l’ombre.

Kevin Sawadogo   

LAISSER UN COMMENTAIRE