ONU Femmes, G5 Sahel, et le WANEP: Séminaire de formation sur l’alerte précoce et la prévention de l’extrémisme violent dans les pays du G5 SAHEL

0
180
Le présidium de l'ouverture du séminaire de formation des femmes du G5 SAHEL avec SEM L'Ambassadeur du Japon au Burkina Faso
Les 15, 16, et 17 février  2017  Ouagadougou a abrité  le séminaire régional de formation sur l’alerte précoce et la prévention de l’extrémisme violent. Ce séminaire a été organisé conjointement par ONU Femmes,  le G5 SAHEL  et le WANEP , soutenu par L’ambassade du  Japon au Burkina Faso et le Ministère en charge de la femme, de l’action sociale et de la famille.
Les femmes venues nombreuses pour participer a ce séminaire du G5 SAHEL
Les femmes venues nombreuses pour participer a ce séminaire du G5 SAHEL

« Alerte précoce et la prévention de l’extrémisme violent » tel est le thème retenu pour ce séminaire, organisé conjointement avec ONU Femmes,  le G5 SAHEL et le Réseau Ouest Africain  pour la consolidation de la paix (WANEP )  Plus d’une cinquantaine de femmes issues des organisations communautaires à la base, des institutions étatiques et parlementaires,  des différentes plates formes nationales des  5 pays du G5 SAHEL dont  le Burkina Faso,  le Mali, le Niger, la Mauritanie et le Tchad., ont pris part à ce séminaire..

Au cours de la formation
Au cours de la formation

La cérémonie d’ouverture a été présidée par la représentante de Mme la Ministre de la femme , de l’Action sociale et de la Famille (MFASF),  Mme Aina   Ouédraogo /Koné,  Chargée de mission.  Au cours de son discours , elle a   mis l’accent sur la prise en compte des contributions  des femmes dans  les politiques  de prévention et de luttes contre l’extrémisme violent dans le Sahel.  En ces termes ‘je puis vous assurer que les recommandations stratégiques issues de cette rencontre ne resterons pas lettre mortes au niveau de mon département  a-t-elle précisé  au nom de Mme la Ministre.

Mme Ouedraogo Aina a souligné la mobilisation, l’engagement  et les efforts des gouvernements respectifs et des vaillants soldats dans la lutte contre  tous ces fléaux , qui sont : le terrorisme et l’extrémisme violent.

Mais pour elle,  malgré  tous ces efforts la menace persiste .et les victimes de plus en plus nombreuses se comptent  également au sein  des  populations civiles d’où les enfants, les jeunes, les femmes ne sont  pas écartés.  Plus loin la Représentante de Mme la Ministre du MFASF  a rappelé le Plan d’Action du Secrétaire Général des Nations Unies pour la prévention de l’extrémisme violent,  reconnaît le besoin d’une approche plus inclusive  quant  aux efforts visant la prévention de l’extrémisme violent et le rôle central de l’égalité des sexes et les droits des femmes.

 De plus la Résolution 2242  (2015) du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur les femmes,  la paix et la sécurité des Nations Unies sur les femmes,  la paix et la sécurité appelle également les États Membres  et les Nations Unies à assurer la participation et le leadership des femmes et des Organisations des femmes devenir de stratégies pour  prévenir et contrer  le terrorisme et l’extrémisme violent.

Photo de famille avec SEM l'Ambassadeur du Japon au Burkina Faso
Photo de famille avec SEM l’Ambassadeur du Japon au Burkina Faso

SEM l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon au Burkina Faso , Masato FUTAISHI lors de son allocution a d’abord rappelé L’historique de la  de la tenue de ce séminaire.  Dans ses propos,  il a affirmé que c’est en 2015 , que les pays du G5 SAHEL ont explicitement reconnu le rôle crucial des femmes dans les efforts pour prévenir l’expansion de l’extrémisme violent a relevé  le rôle crucial que jouent la paix, et la stabilité, qui sont les  conditions fondamentales préalables au développement socio-économique en Afrique.

Autrement dit la paix , la sécurité et le développement sont inséparables.  Sans la paix et la sécurité,  les communautés ne peuvent pas préparer leur avenir.

« Et sans développement,  sans les conditions de vie dignes pour chaque  homme et chaque femme,  la paix  et la sécurité resterons toujours fragiles »  Justifiant son soutien à ce  programme,  son SEM L’Ambassadeur précise: « Le  Sahel représente de nos jours une des régions la plus sensible et instable de l’Afrique, qui fait face à de nombreuses menaces  de sécurité telles que le terrorisme,  les trafics d’armes,  les stupéfiants, et les autres problèmes transfrontaliers. »

Photo de famille avec le Directeur de la Sûreté Nationale M. Cyrille Sanon ( tenue bazin bleu) représentant monsieur le Ministre
Photo avec M. Cyrille Sanon, Directeur de la Sûreté Nationale

Mais ces États du sahel sont faiblement équipés pour gérer efficacement leurs frontières et répondre à  des menaces.  Plus loin il continue  dans ce contexte toute initiative régional visant à  prévenir et à  combattre ces menaces dans le Sahel mérite d’être soutenue

Quant à Mme Faye Khady Ba du Programme Manager du Programme Régional du Sahel  de ONU Femmes sur la Paix et la  Sécurité.  Au cours de son discours elle  a précisé que ce séminaire vise  à renforcer le leadership féminin en matière d’alerte précoce et prévention de l’extrémisme violent .  Et aussi  à Informer, former et partager leurs expériences en matière de leadership et de prévention de lutte contre l’extrémisme violent au niveau régional.  Elle a souhaité qu’à  l’issue de cette rencontre l’élaboration d’un plan d’actions régional triennal sur l’alerte précoce et la prévention de l’extrémisme violent dans le Sahel soit adopté.

La  cérémonie de clôture est intervenue le 17 février 2017 .Le  discours a été prononcé par le Représentant du  Ministre D’Etat,  Ministre  de L’Administration territoriale, de la Décentralisation, et de la Sécurité de  L’ Intérieure  M. Cyrille Sanon Directeur de la Sécurité  Nationale,  il s’est réjoui de la pertinence des débats francs et fructueux menés tout au long de cette rencontre. Et  a  aussi remercié ONU  Femmes,  le G5 Sahel, le WANEP pour tous  leurs  efforts visant  à soutenir et à  sécuriser les  régions du G5 SAHEL.  M.  Le Directeur au nom de son Ministre  n’a pas manqué de souhaiter un bon retour dans leur foyer respectif, à tous les participantes  et participants de ce séminaire .

Kevin Sawadogo

LAISSER UN COMMENTAIRE