FESPACO 2017: La rue marchande « Akwaba  » made in Afrique pour valoriser la femme africaine

0
667

Depuis le clap de départ de la 25ème édition du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou  (FESPACO ) le samedi 25 Février 2017,  par le Chef de L’Etat, SEM Rock Marc Christian KABORE,  beaucoup d’activités sont au menue, dont la foire  appelée , rue marchande  « Akwaba » qui attend clients potentiels  à la place de la nation.. 

IMG_20170226_121111Cette foire  encore appelé rue marchande Akwaba a ouvert grandement ses portes à la place de la Nation de Ouagadougou,   avec des exposants venus  de divers horizons  dont la Cote d’Ivoire l’invité d’honneur de cette 25 ème édition, le Mali.  le Bénin ,  le Togo le Ghana, le Maroc, la Tunisie  pour présenter leur savoir-faire à cette grande fête du cinéma africain et au grand bonheur des festivaliers. Selon le Secrétaire général du ministère de la culture, des arts et du tourisme, président du comité d’organisation,  de cette 25 ème édition,M. Stanislas Medah   lors de son discours à la cérémonie d’ouverture à inviter les festivaliers, et les populations d’effectuer un tour aux différents  dans les salles de cinéma , et les différents  lieux  aménagés à cette occasion.

A cet effet, nous avons rencontré  quelques exposants  pour  recueillir  leur impression à cette rue marchande

Mme Bende Antoinette, accessoiriste Ivoirienne
Mme Bende Antoinette, accessoiriste Ivoirienne

Mme Bende Antoinette au stand DECO 10 de la cote d’ivoire, accessoiriste venue exposer ses colliers, les coiffes, les bagues, les foulards, tout ce qui articles pour les dames, en plus de cela il y a des pagnes BOAULE des divers motifs et couleurs pour valoriser la femme africaine. « Présentement ce sont les premières visites comme vous le savez le marché a ouvert cela fait deuxième journée et on espère que d’ici l’apothéose faire de bons chiffres d’affaire.

Stand DECO 10 de Mme Bende Antoinette
Stand DECO 10 de Mme Bende Antoinette

 Nous avons déjà rencontré des clients, qui visitent et d’autres promettent de repasser… mais on attend de voir. » A-t-elle répondu a notre micro. « Le Fespaco dans un sens large nous donne de la connaissance parce qu’on apprend plus en côtoyant d’autres artisans des autres pays et pour des échanges d’idées, et j’ai aussi apprécié l’accueil dans ce pays car nous avons été très bien reçus de plus sommes des frères de la même famille donc c’est une continuité pour le fespaco. Et je dis merci aux organisateurs pour l’accueil merci a mes frères et sœurs burkinabé qui sont très accueillants même si… » A-t-elle poursuivi  avec le sourire aux lèvres

Stand de Mme Fadiga Fatim
Stand de Mme Fadiga Fatim

Mme Fadiga Fatim exposante ivoirienne répond a notre micro trottoir « ma marque de création c’est Doubacy collection et nous avons une panoplie d’articles à savoir les bijoux, les chemises, les sacs pochettes, les jolies sandales en pagne et tout  est fait de pagne venant de la Côte d’Ivoire, et à travers cela on essaie de vendre la culture ivoirienne au-delà de tout ça, et nous espérons que les clients vont affluer  et on les attend. Le marché ça se passe comme tout début pas grande affluence, juste les gens visitent et se renseignent sur les prix et promettent de revenir. Pour moi le FESPACO c’est une plateforme  ou les acteurs du cinéma et les artisans se rencontrent pour promouvoir sois leur film ou les produits qu’ils vendent. Je souhaite la bienvenue aux festivaliers et j’espère qu’ils obtiendront gain de cause avec nos produits, merci !! »

Stand de M. GABIANOU ATSOU
Stand de M. GABIANOU ATSOU

M. GABIANOU ATSOU exposant au stand GABICRAFT du Ghana : « nous vendons des articles traditionnels made in Ghana, et comme articles nous avons des chaussures des habits des robes pour enfants et dames, aussi de belles chemises traditionnelles. Le marché pour l’instant les gens n’affluent pas, comme nous sommes dans le début de la manifestation, ça ne va pas trop mais on espère bien que ça ira d’ici la fin de l’évènement. Nous avons pas mal de client qui ont visités notre stands et beaucoup disent aller se préparer pour revenir donc on garde le courage. Pour moi le FESPACO c’est comme un loisir, avec les expositions et cela permet aux gens de nous connaitre afin de montrer au monde qu’en Afrique aussi on se débrouille. Je remercie le comité d’organisation de ce festival au Burkina Faso car c’est grâce a eu que nous gagnons a la sueur de notre travail et contribue à la promotion de nos produis à travers le monde, donc je remercie le gouvernement burkinabé. »

IMG_20170226_121046

 M. Martin BATABE et son équipe présente le mouchoir glacé
M. Martin BATABE et son équipe présente le mouchoir glacé

Mr Martin BATABE venu présenter cette innovation du mouchoir glacé. « Le mouchoir glacé est très pratique, miraculeux si on peut  le dire, suffit de le mouiller dans de l’eau tiède, ensuite vous pressez l’eau et vous l’agiter comme si vous étiez entrain de ventiler, et une minute plus tard le mouchoir devient très glacé et vous pouvez le déposer sur votre corps pour vous rafraîchir et baisser les cas de forte chaleur, et quand un enfant présente une forte fièvre  vous pouvez mouiller le mouchoir et l’activer enfin qu’il devient glacé puis vous appliquer sur le corps de l’enfant malade pour faire baisser la fièvre  et c’est très pratique surtout avec les trois mois de grande chaleur qui s’annonce ici au Burkina et 40°C-45°C à l’ombre c’est vraiment compliqué de supporter, mais avec ce mouchoir vous avez enfin la solution pour affronter ce temps de chaleur. »

Akwaba, bonne arrivée en Baoule, ethnie  majoritaire de la Côte d’Ivoire, et bon festival a tous

Par: Armand Koné

LAISSER UN COMMENTAIRE