FESPACO 2017: Les 13 partenaires des prix spéciaux dévoilent leurs critères de sélection

0
147
Dans le cadre de la 25e édition du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui se tient du 25 février au 4 mars 2017 dans la capitale burkinabè, une cérémonie de remise des prix spéciaux sera organisé le 3 mars. Quels sont les critères de sélection de ses prix et comment et quels sont les films qui peuvent reporter ces prix. C’est ce que les partenaires de ces différents prix ont expliqué lors d’une conférence de presse tenue le 27 février 2017 à la salle polyvalente de Ouaga 2000.
Au total 13 partenaires sont présents à cette 25e édition du FESPACO pour accompagner les cinéastes à travers les prix spéciaux destinés à récompenser les films africains de sélection officielle. Au cours d’une conférence de presse qu’à organisé ce 27 février 2017 à Ouagadougou, le président de la commission prix spécial, Brice Flavien Ouédraogo a présenté les différents partenaires et leurs critères de sélection. Selon ce dernier, les prix spéciaux sont une activité du FESPACO qui vise à encourager tout donateur à accompagner la promotion du cinéma africain. Peut-être donateur d’un prix spécial, à son avis, toute personne morale entrant dans l’une des catégories notamment les donateurs institutionnelles, les Etats donateurs, ceux des structures priées et les donateurs associatifs. Il a aussi souligné que pour donner un prix spécial il faut que le donateur s’inscrive à des coûts aussi fixés par la commission. Pour les donateurs institutionnels, a-t-il précisé, les frais d’inscription sont de 3 millions de F CFA et la valeur du prix 7 millions de F CFA. Les Etats donateurs, les frais d’inscription sont de 3 millions de F CFA et la valeur du prix s’élève à 7 millions de F CFA, les donateurs des structures privées, les frais d’inscription sont de 2 millions de F CFA et la valeur du prix est de 5 millions de F CFA. Quant aux donateurs associatifs, les frais d’inscription sont d’un million de F CFA et la valeur du prix 2 millions de F CFA. Présents à cette conférence de presse, les partenaires ont chacun présenté son prix et ses critères.
Abbé Etienne Ganga
Abbé Etienne Ganga
Selon le point focal de l’association catholique mondiale pour la communication (SIGNIS), Abbé Etienne Ganga qui est par ailleurs le directeur de la radio notre Dame de Manga et le président de l’association des radios catholiques du Burkina, le prix SIGNIS est décerné au film qui présente des valeurs humaines positives pouvant être lues à la lumière du message de l’évangile. La valeur de ce prix, pour lui, est de 2 millions de F CFA, plus un trophée et un certificat. « Le prix de la chance », d’un montant de 2 millions de F CFA, de la loterie nationale burkinabè (LONAB), selon le chargé de communication, Rodrigue Rouamba est un prix décerné à tout film court métrage de fiction dont le traitement, les qualités techniques et esthétiques laissent entrevoir le talent et le génie créateur de son auteur. C’est un prix qui vise à encourager la créativité et la production du cinéma africain et la diversité culturelle. Il faut noter que Ecobank Foundation, Interafricaine de la prévention des risques professionnels, la commune de Ouagadougou, l’Assemblée nationale, la CEDEAO, le conseil de l’entente, l’UNICF, Water Aid, Guilde africaine des réalisateurs et producteurs, la Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC) et l’Union européenne sont aussi les partenaires des prix spéciaux de cette 25e édition.

Frédéric TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE