Fespaco 2017: Alain Gomis remporte l’Etalon d’or avec son film «Félicité»

0
147

Le long-métrage a remporté samedi l’Etalon d’or du 25e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) avec son film «Félicité», Franco-Sénégalais Alain Gomis, s’arrache l’Étalon d’or de Yennenga, le grand prix du Fespaco.

Le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis avec ton trophée l’Étalon d'or de Yennenga
Le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis avec ton trophée l’Étalon d’or de Yennenga

Avec Félicité, le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis rentre dans l’histoire du Fespaco. Il devient le deuxième réalisateur, après Souleymane Cissé, à remporter deux fois le grand prix. Félicité est une mère courage de Kinshasa qui se bat pour trouver l’argent nécessaire à l’opération de son fils, victime d’un accident de la route.

L’oeuvre du réalisateur qui avait déjà été récompensé en 2013 avec Tey, un autre long-métrage, raconte la difficile vie d’une chanteuse de bar à Kinshasa.

“C’est un grand honneur de recevoir ce trophée pour la deuxième fois”, a déclaré Alain Gomis en recevant son prix avant de remercier toute son équipe.

“Félicité” a remporté le 18 février dernier l’Ours d’or du festival international du film de Berlin.

Le metteur en scène sénégalais a appelé les jeunes réalisateurs à “se battre” alors qu’on “parle de moins en moins de culture et de plus en plus de commerce”.

Le film anticolonialiste béninois “Un orage africain” de Sylvestre Amoussou a reçu l’Etalon d’argent et le film marocain “A mile in my shoes”, l’Etalon de bronze.

Pari réussi pour un Fespaco sans encombre

Le palmarès clôt une semaine de festivités qui s’est déroulée sans encombre. Le défi était de taille : sécuriser une capitale encore meurtrie après les 30 morts des attaques terroristes de janvier 2016, et alors que les films étaient projetés dans huit salles différentes.

Abdoul Zongo

LAISSER UN COMMENTAIRE