FESPACO 2017: Cérémonie de clôture de la 25e Edition

0
304
?
C’est au palais des sports à Ouaga 2000 que s’est déroulé la 25e Edition du festival panafricain du cinéma de Ouagadougou le 04 Mars 2017.il s’est déroulé sous le très haut patronage de son excellence Rock Mark Christian Kabore président du Burkina Faso, à ces cotés le président Alassane Dramane Ouattara  président de la cote d’Ivoire comme invité d’honneur de la cérémonie .
Ses excellences Rock Mark Christian Kabore président du Burkina Faso et le président Alassane Dramane Ouattara président de la cote d’Ivoire ont présidés cette cérémonie de clôture de la 25e édition du Faspaco
Sous le très haut patronage de ses excellences Rock Mark Christian Kabore président du Burkina Faso et le président Alassane Dramane Ouattara président de la cote d’Ivoire et les premieres dames à cette cérémonie de clôture de la 25e édition du Faspaco
La table des trophées Composer des prix spéciaux par catégorie de film
La table des trophées composés des prix spéciaux par catégorie de film
000_mc6fv_0
Le sénégalais Alain Formose Gomis avec son film « félicité » qui a remporté le prix de l’étalon d’or 2017

Cinéphiles, acteurs de film et cinéastes étaient tous présents à cette  cérémonie de clôture pour rendre hommage une fois de plus au cinéma africain. C’était l’occasion pour les membres du jury  de primer les meilleurs  films de ce fespaco 2017 et c’est finalement le sénégalais Alain Formose Gomis  avec son film « félicité » qui a remporté le prix de l’étalon d’or 2017 .Dans le film félicité, du nom de l’actrice principale ,Alain gomis, Etalon d’or de l’Edition 2013, est un clin d’œil aux quartiers populaires de Kinshasa ou les gens se battent au quotidien pour assurer leur pitance. La vie de félicité ,chanteuse ,est l’incarnation de cette vie faite de hauts, de  chutes mais aussi de renaissance .mêlant histoire d’amour et histoire musicale , Gomis rend hommage à la femme battante, met en lumière la vie des artistes africains. Les jurys se

Le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis avec ton trophée l’Étalon d'or de Yennenga
Le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis avec ton trophée l’Étalon d’or de Yennenga

sont basés sur trois critères pour sélectionner le film. notamment la façon dont le film est fait , l’histoire que le film raconte et l’aspect technique du film . après la remise de son prix il a été question pour Gomis de répondre à quelques questions ce jours de 04 mars.

Je suis vraiment très ravi de recevoir un nouveau prix grâce à film qui était vraiment très difficile à réalisé. si j’ai reçu ce prix ce soir c’est surement dus au travail a la persévérance dont l’équipe et moi on a fait preuve. je profite de votre micro pour remercier tous les kinois(Congo)et un grand monsieur qui à beaucoup contribué quant à la réalisation de ce film ;il s’agit du réalisateur  burkinabè Idrissa Ouédraogo.

Etalon dargent

 « L’orage africain – Un continent sous influence » de Sylvestre Amoussou (Bénin)

Etalon de bronze

« A mile in my shoes » de Saïd Khallaf (Maroc)

COMPETITION OFFICIELLE : FILMS DOCUMENTAIRES

-Premier prix

« Kemtiyu, Séex Anta (KEMTIYU, CHEIKH ANTA) » Ousmane – William MBAYE (Sénégal)

-Deuxième prix

« Congo ! Le silence des crimes oubliés » de Gilbert BALUFU (R.D. Congo)

-Troisième prix

“A footnote in ballet history ?” de Abdel Khalek HISHAM (Egypte)

COMPETITION OFFICIELLE : FILMS DES ECOLES AFRICAINES DE CINEMA

Prix du meilleur film de fiction

-“Down side up” de Peter OWUSU – University of Legon ( Ghana)

Prix du meilleur film documentaire des écoles de cinéma

« Nubuke » de Aryee BISMARK – National Film and télévision Institute (Ghana)

Prix spécial des écoles africaines de cinéma

« Heritage » de Fatoumata Tioye COULIBALY (Mali)

COMPETITION OFFICIELLE : SERIE TELEVISUELLE

Meilleure série télé

« Tundu Wundu » – Abdoulahad WONE (Sénégal)

Prix spécial du jury

« Aphasie » –  Hyacinthe HOUNSOU (Côte d’Ivoire)

COMPETITION OFFICIELLE : FICTION COURT METRAGE

-Poulain d’or

« Hymenee » de Violaine Maryam Blanche BELLET (Maroc)

-Poulain d’argent

« The bicycle man » de Twiggy MATIWANA (Afrique du sud)

-Poulain de bronze

« Khallina hakka khir » de Mehdi M. BARSAOUI (Tunisie)

Mention spéciale du jury

« A place for myself » de Marie Clémentine DUSABEJAMBO (Rwanda)

PRIX TECHNIQUES ET ARTISTIQUES

Prix du meilleur montage

 « L’interprète » de Olivier Meliche Koné (Côte d’Ivoire)

-Prix de la meilleure musique

– « Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)

Prix du meilleur décor

« The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)

Prix du meilleur son

« Félicité » de Alain Formose Gomis (Sénégal)

Prix de la meilleure image

« Zin’naariya ! » de Rahmatou Kéïta (Niger)

Prix du meilleur scénario

« La forêt du Niolo » de Adama Roamba (Burkina Faso)

Prix de la meilleure interprétation féminine

 « A la recherche du pouvoir perdu » de Mohammed Ahed Bensouda (Maroc)

Prix de la meilleure interprétation masculine

« Wulu » de Daouda Coulibaly (Mali)

Prix de la meilleure affiche

« The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)

-Prix Oumarou Ganda

« Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)

-Prix Paul Robeson

« Frontières », Apolline Traoré (Burkina Faso)

PRIX SPECIAUX

-Prix Félix Houphouet-Boigny du Conseil de l’Entente

« Frontières » de Apolline Traoré, Burkina Faso

-Prix CEDEAO de lintégration pour le meilleur film ouest africain

« Frontières » de Apolline Traoré du Burkina.

-Prix UNICEF

« La rue n’est pas ma mère » de Jérôme. N Yaméogo (Burkina Faso)

-Prix de la ville de Ouagadougou

« La rue n’est pas ma mère » de Jérôme N Yaméogo  (Burkina Faso)

Fréderic Tianhoun

LAISSER UN COMMENTAIRE