Lancement officiel du projet de restauration, de protection et de valorisation du Lac Bam

0
171
Ambroise Ouédraogo, ministre de l’eau et de l’assainissement
Environ 12 millions de F CFA pour la phase I
Investir dans le secteur « eau et assainissement »c’est garantir une meilleure qualité de vie aux populations. C’est sur ce thème qu’a eu lieu la cérémonie de lancement officielle du projet de restauration, de protection et de valorisation du Lac Bam ce vendredi 03 Mars 2017 sous le très haut patronage de son excellence Rock Marc Christian Kabore. A la même cérémonie la présence du ministre de l’eau et de l’assainissement monsieur Ambroise Ouédraogo et l’ex président du Faso monsieur Jean Batiste Ouédraogo de kongoussi, cérémonie s’est tenue au Bord du Lac Bam dans la région du centre nord du Burkina Faso.
M. Rock Marc Christian Kabore , président du Faso
M. Rock Marc Christian Kabore , président du Faso

La phase I de ce programme qui a pour objectif global la contribution à une croissance soutenue du secteur rural, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, au renforcement de la sécurité alimentaire et à la promotion d’un développement durable est financé à hauteur de 11429 millions de franc cfa dont la Banque Ouest africaine de développement contribuera à hauteur de 10 millions dont 82,5% du budget total. Quant au gouvernement 1288 millions de franc CFA soit 10,06% et les bénéficiaires à 141 millions de franc CFA .notons aussi que la durée d’exécution du projet phase I est de 5 ans .
MR Rock Marc Christian Kabore : président du Faso
La restauration, la protection et la valorisation du Lac Bam, c’est ce qui nous a conduit ici. Nous allons éviter que l’eau n’inonde pas les maisons en période hivernal en délogeant les population près de la rive ,nous allons aussi faire de tel sorte que toutes les populations du Burkina soient alimenter par ce Lac ce qui permettra au Burkina Faso de rehausser sa production en produit maraîchère car il fut un temps ou la production d’haricot vert était à 3000 tonnes et aujourd’hui nous somme à 900 tonnes MR Ambroise Ouédraogo : ministre de l’eau et de l’assainissement.

Lancement des travaux
Lancement des travaux

C’est Un honneur et aussi une fierté et aussi un soulagement de voir enfin se réaliser un engagement à laquelle peu de personne croyait encore. Ce projet répond à une volonté commune de ne pas succomber à l’agressivité de la nature. En 2015 ici même a kongoussi comme pour nous faire partager son engagement à la protection de ce pays le président Rock Marc Christian Kabore nous a affirmé dans son programme politique bâtir avec le peuple un Burkina Faso de démocratie de progrès économique et social de liberté et de justice. Il nous a affirmé qu’un accent particulier sera mis pour l’augmentation de potentiel de production à travers la mise en œuvre entre autre de l’aménagement des grands bassins fluviaux dont ceux des voltas au premier plan de cette volonté il y avait la finalisation des études de faisabilité du recalibrage du lit mineur du fleuve nakembé et de la restauration des ouvrages hydrauliques majeurs associés que sont le Lac Bam, le Lac DEM et le Lac de Boudzenga cette volonté tient une place de choix dans le plan national de développement économique et social à travers son objectif stratégique « 3.4 » relatif au développement des infrastructures de qualité résilient pour favoriser la transformation titulaire de l’économie de notre pays. Le lancement de la 1ere phase des travaux du projet de restauration ,de protection et de valorisation du Lac Bam est alors la matérialisation de votre engagement. Le lac Bam constitue la plus grande retenue d’eau du Burkina. « Le Lac Bam est pour kongoussi ce qu’est le Nil pour le Caire d’EGYPT ».

Frédéric TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE