L’ENTREPRENARIAT FEMININ: Label Qualité vole au secours des femmes entrepreneures

0
125
« Offrir aux femmes à la fois une tribune d’expression et une  vitrine de visibilité » Mme Aicha DABRE
En prélude à la tenue des journées de l’entreprenariat féminin les 17 et 18 mars au SIAO , sous le thème:«Autonomisation  économique des femmes; un levier incontournable pour une dynamisation de l’économie et a création d »emplois », placées sous le patronage de Mme la Ministre de la femme , de la solidarité nationale et de la famille(MFASF), Laure Zongo/Hien, et du marrainage de Mme Georgette Paré, promotrice de  l’agence Casting communication. Pour éclairer notre lanterne. Nous avons rencontré la promotrice de ces journées Mme Aicha Dabré, Directrice Générale de l’agence de communication Label Qualité.

1) Pouvez-vous décliner votre identité aux lecteurs et lectrices de fasoamazone ?

Je m’appelle Aïcha DABRE. Je suis communicatrice de formation. Je suis Directrice Générale de l’agence Label qualité, spécialisée dans l’organisation d’évènementiels. Nous avons initié et organisé les foires de l’indépendance à Dédougou et à Dori lors de la fête du 11 décembre. Nous sommes à l’origine du village gastronomique lors de kaya 2016. Nous étions à la manœuvre de la Nuit du stand up comedy. Nous avons co-managé les CELEBRITIES DAYS à l’occasion du récent FESPACO. Et nous voici partie à présent pour les toutes premières Journées de l’Entreprenariat Féminin.

2) Quelles ont été vos motivations pour initier cet évènement, les Journées de l’Entreprenariat Féminin des 17 et 18 mars qui se tiendront à Ouagadougou au SIAO.

Femme moi-même et chef d’entreprise comme nombre de mes sœurs burkinabé, l’idée des Journées de l’Entreprenariat Féminin m’est venue d’abord de la volonté de réparer ce que je considère jusqu’alors comme une injustice. Au milieu de la foule d’évènements de tous genres qui sont organisés au Burkina Faso, il était curieux que rien ni personne ne soit concerné par un volet aussi important que la productivité économique des femmes. Il fallait nécessairement combler ce vide. Offrir aux femmes à la fois une tribune d’expression et une vitrine de visibilité. Afin que celles-ci puissent échanger sur les difficultés liées à l’œuvre d’entreprendre lorsque l’on est une femme au Burkina Faso. Afin aussi qu’elles puissent donner à voir et apprécier tout le savoir-faire que les femmes peuvent avoir en tant qu’opératrices économiques. Telles sont quelques unes des raisons d’être des Journées de l’Entreprenariat Féminin.

3) Quelles sont attentes à l’issue de l’organisation de ces journées ?

Ma première attente est que la mobilisation soit au rendez-vous. Que les femmes entrepreneures soient nombreuses, à s’inscrire à l’exposition afin de donner à voir le maximum possible de produits issus de l’entreprenariat féminin. Que le public soit massif, à se rendre les 17 et 18 mars 2017 au pavillon Arc-en-ciel du SIAO afin de communier avec les exposantes autour de l’entreprenariat féminin. Dans l’espoir d’atteindre ces attentes, un accent particulier est mis sur une communication tous supports sur l’évènement. Merci à fasoamazone, de prendre part à cette campagne de communication à travers la présente interview.

4) Avez-vous des soutiens ? Je veux dire par là des sponsors, des partenaires ?

Côté institutionnel, je dois dire que l’idée a énormément séduit. Comme vous le savez, la mobilisation des partenaires et sponsors pour les évènements de ce genre n’est jamais une chose aisée. Tout est une question de lobbying, d’entrées comme on dit couramment. A quelques jours de l’évènement, nous sommes toujours entrain de courir après les partenaires et sponsors. Quelques uns se sont déjà prononcés et je puis vous assurer que je suis plutôt confiante. Tout ira bien, Inch Allah.

5) Qui a été choisi pour parrainer l’évènement ?

Pour une première, nous avons donné la priorité à une marraine. Cela parait logique. Nous parlons d’entreprenariat féminin après tout n’est-ce-pas ? Nous avons choisi comme marraine une grande sœur  et une grande amie à moi dans la vie. Elle est patronne d’une entreprise qui s’appelle Casting communication. Au-delà de ça, Georgette PARE est un personnage bien connu. Une star du cinéma, qui a bien voulu prêter son image pour la promotion de l’évènement.

6) Qui est le patron de l’évènement ?

Là également, la primauté est féminine. Il s’agit d’une patronne. En la personne de Madame Laure ZONGO/HIEN, ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille. Elle n’a pas hésité à marquer le soutien de son département à l’évènement, ainsi que son accord de patronage. Le signe de la haute conscience que celle-ci a de son devoir en tant que ministre de la femme. Je lui en suis grandement reconnaissante.

7) Pourquoi l’entreprenariat féminin n’est pas suffisamment financé ?

Il est vrai que les femmes se plaignent souvent de n’avoir pas suffisamment accès aux financements pour leurs activités économiques. L’une des raisons qui ont présidé à l’organisation de ces Journées de l’Entreprenariat Féminin, c’est justement de donner lieu, à travers les conférences thématiques qui seront dispensées lors de chaque édition, à des échanges et des débats sur un certain nombre de problématiques ; dont cette épineuse question de financement. Il faut néanmoins dire que les choses bougent énormément et plutôt favorablement à la femme dans ce secteur. Il faut peut-être que celles-ci apprennent de plus en plus à se tourner vers les guichets commerciaux, que d’attendre exclusivement des guichets spéciaux pour les femmes en matière de financements. Il est question d’une banque des femmes. Mais de là à ce que celle-ci voit peut-être le jour, je pense aujourd’hui que les femmes entrepreneures d’un certain niveau peuvent avoir valablement accès, le cas échéant, aux crédits bancaires classiques pour le financement de leurs activités. Celles moins instruites et/ou moins nanties ont également plus en plus à leur portée, grâce  aux systèmes financiers décentralisés qui se développent grandement au Burkina Faso,  des facilités d’accès aux financements par le biais de certains prêts subventionnés.

Contacte: Label Qualité Mme Aicha DABRE, Directrice Generale Agence de Communication et d’Evènementiels 00226/ 70191111.  55501818, 78815772

Karen Sawadogo

LAISSER UN COMMENTAIRE