Conférence sur la situation socio politique du Burkina « L’organisation des jeunes leaders africains accuse l’ancien régime sur la situation socio politique actuelle »

0
119
Suite aux différents problèmes que travers notre pays notamment les attaques incessantes au nord du Burkina l’organisation des jeunes leaders africains, s’est réunie ce jeudi 16 Mars  à l’association en management pour la qualité(ABMAQ)pour proposer des solutions aux membres du gouvernement afin qu’ils puissent rendre au pays sa stabilité tant souhaitée. Cette conférence s’est tenue sous la présidence du président de l’association des jeunes leaders africains monsieur Assad Ouédraogo.
Les participants a la conférence de l’Organisation des Jeunes Leaders Africains (OJLA)
Les participants a la conférence de l’Organisation des Jeunes Leaders Africains (OJLA)

Le Nord du Burkina qui est plongé depuis quelques temps dans un traumatisme suite aux attaques terroristes qui de jour en jour en jour  ne fait que s’amplifier dans cette zone du Burkina, L’OJLA sans réserve dénonce l’ancien régime c’est-à-dire celui de blaise Compaoré d’avoir hébergé les terroristes dans le pays avant sa chutte. Il le déclare en ces termes « nous savons tous que Blaise Compaoré est celui qui a fait rentré les terroristes au Burkina. il les hébergeait et même leurs donnait de l’argent en retour ils garantissaient la non-agression du Burkina.

Le président de l’association des jeunes leaders africains monsieur Assad Ouédraogo
Le président de l’association des jeunes leaders africains monsieur Assad Ouédraogo

Maintenant que Blaise est parti ils nous attaques.je le dit et le répète ceux qui veulent qu’on aille demander à Djibril Bassolé et au colonel Dienderé de nous venir en aide suite aux attaques terroristes ne savent pas de quoi ils parlent. c’est comme si on repartait demander à quelqu’un qui allume un feu de venir nous aider à l’éteindre. »

L’OJLA est conscient que la lutte contre le terrorisme est une lutte collective pour cela l’organisation invite tous les acteurs de la société a prendre part au combat et incite les grandes autorités du Burkina Faso à prendre en compte leurs propositions afin que le Burkina puisse éviter de sombrer dans le chao. pour le président de l’OJLA il faut « renforcer les compétences techniques et matériels de l’Agence Nationale de Renseignement car c’est une guerre de renseignement ;développer ou impliquer les civils de bonnes moralités dans le renseignement  ;renforcer les contrôles au niveau des frontières, des grands axes et toutes autres zones supposées rouges aussi développer de façon conséquente les SDS dans les zones dangereuses et mettre les matériels à leurs dispositions ;revoir la législation sur la formation en temps de lutte contre le terrorisme et enfin accélérer la mise en œuvre du pôle de croissance du sahel afin de permettre aux jeunes de ces localités de s’épanouir dans le travail. »

Cette conférence a eu aussi pour objet  de critiquer la mal  gouvernance de nos autorités en place notamment sur des sujets de justice et aussi de vie chère .pour la question de justice il estime que depuis l’insurrection le peuple attend que les commanditaires de certains actes soient juger. notamment sur la mort de Norbert Zongo, Thomas Sankara, Dabo Boukary et bien d’autres alors que jusqu’à présent rien n’est encore fait pour soulager les familles des  victimes. Pour ce qui est de la vie chère l’OJLA dénonce l’augmentation abusive du pain et du retrait du pain de 180 grammes sur le marché privant ainsi le droit de choisir du consommateur. l’OJLA trouve cela anormale d’augmenter le prix du pain sans aucune  information de la population à l’avance.

Fréderic Bota TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE