CYCLISME: Le Quotidien Burkinabè d’information générale «Aujourd’hui au Faso» récompense les meilleurs cyclistes

0
183
Placé sous le parrainage du Dr Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale et le patronage du minister des sports et des loisirs, le Dr Taïrou Bangré, la première édition du grand prix « Aujourd’hui au Faso» s’est courue, ce dimanche 19 mars, sur l’avenue Charles de Gaulle. Au terme des 132 kilomètres prévus, c’est Salifou Bikienga de l’AJCK, qui s’est imposé.
Les officiels à cette première édition du grand prix « Aujourd’hui au Faso»
Les officiels à cette première édition du grand prix « Aujourd’hui au Faso»

Créé en février 2014, le quotidien «Aujourd’hui au Faso» qui ne cesse d’affirmer son sérieux et sa rigueur professionnelle  dans le traitement de l’information, est en train de s’imposer dans le paysage médiatique au Burkina faso. Pour marquer sa troisième année d’existence, d’une part et apporter sa modeste contribution dans la promotion du sport burkinabè, d’autre part, le directeur de publication a choisi d’organiser une course cycliste.

ce 19 mars 2017, dès 6 heures du matin, devant les locaux du journal, situés en face du siège de la BICIA-B. Après l’attribution des dossards, c’est le directeur de publication, Dieudonné Zoungrana, qui a donné le top du faux départ. La caravane s’est ensuite déplacée jusqu’à l’avenue Charles de Gaulle où le vrai départ a été donné par le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Bénéwendé Stanislas Sankara, qui représentait le président Salifou Diallo.

Sur la ligne de départ, 54 coureurs, venus de 14 clubs (9 de Ouaga, 1 de Bobo, 1 de Koudougou, 1 de Kombissiri, 1 de Pouytenga, 1 de Houndé) se sont positionnés pour la conquête du premier grand prix du journal «Aujourd’hui au Faso». Comme si personne ne voulait manquer ce premier rendez-vous cycliste de l’année, un public des grands jours s’était massé aux abords de l’avenue Charles de Gaulle, malgré la forte chaleur  de ce mois de mars.

Au 10e tour, soit après 44 kilomètres de course, la vitesse moyenne était de 39 km/k, pour 1h 07 mn de course. Aussi généreux qu’impitoyable, le soleil n’a pas tardé à se faire remarquer. Après seulement une douzaine de tours, on comptait déjà 17 abandons. Les attaques répétées de l’AJCK ont eu raison du courage de certains candidats à la conquête de dame coupe. Seul contre tous, 2 protégés du président Amédée Ignace Berenwoudougou, mènent une échappée de 5 coureurs. L’inertie de certains membres de l’échappée aidant, le groupe est repris au bout de quelques tours.

Le vainqueur de ce tour Salifou Bikienga
Le vainqueur de ce tour Salifou Bikienga

Toujours initiée par l’AJCK, la seconde attaque sera la bonne. Le peloton, mené tour à tour par le RCK, Tan Aliz et par l’USFA, notamment Aziz Nikiéma, ne parviendront pas à rattraper les coureurs . C’est dans une longue lutte, que Salifou Bikienga s’impose d’une bonne roue, signant ainsi, son grand retour, sous l’admiration du vice-président de l’Assemblée nationale, Me Bénéwendé Stanislas  Sankara, du député Michel Ouédraogo, du SP du Tour du Faso Rasmané Ouédraogo, du président de la FBF, le colonel Sita Sangaré, de l’ancien président de la FBC, Alassane D. Ouangraoua et bien d’autres invités.

Belle course,  Ils ont bouclé les 132 kilomètres de course au bout de 3 heures 27mn 20s, soit à une vitesse moyenne de 38,196 km/h. Mention spéciale au public qui s’est massivement mobilisé pour encourager les coureurs, mais également pour témoigner leur reconnaissance au quotidien «Aujourd’hui au Faso». Bravo à l’Association des jeunes cyclistes de Koudougou (AJCK) qui place 5 coureurs parmi les 10 premiers  et qui confirme une fois de plus, sa suprématie sur le cyclisme national.

Frederic TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE