Protection des données personnelles et de la vie privée dans le cadre du contrôle

0
149
Afin de réduire les inégalés entre les différentes composantes de la société  dans le respect  de la protection des données à caractère personnel et de la vie privée  dans le cadre du contrôle,  la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) a organisé un séminaire de sensibilisation au profit des Contrôleurs d’Etat et des Chefs de département de L’Autorité supérieure du contrôle d’Etat  et de la lutte contre la corruption (ASCE-LC ). C’était le 7 avril 2017 à Ouagadougou.   
Les participants à ce séminaire de formation
Les participants à ce séminaire de formation

L’ère de la technologie de l’information et de la communication a considérablement impacté nos vies, tant au plan social que professionnel. Cependant , dans l’utilisation des TIC il n y a pas que des avantages. Le traitement automatique ou non des données personnelles des individus soulèves de grosses craintes en termes de respect de certains droits fondamentaux , notamment celui de la protection de leur vie privée. C’est dans cette initiative de protéger les données et la vie privée que la commission de l’informatique et des  libertés à organiser ce séminaire au profit des contrôleurs d’Etat et des chefs de département de l’ASCE-LC

Monsieur le Contrôleur général d’Etat, Luc Marius Ibriga
Monsieur le Contrôleur général d’Etat, Luc Marius Ibriga

Pour sa part Monsieur le Contrôleur général d’Etat, Luc Marius Ibriga « cette formation est une  importance capitale  pour l’ASCE-LC,  parce que dans le cadre des nouvelles attributions vous n’êtes pas sans savoir que l’ASCE-LC aura à manipuler des déclarations d’interet et de patrimoine des uns et des autres et la loi dit que  ces déclarations sont confidentielles apart les personnalités politiques c’est dire que nous devons faire en sorte que la confidentialité et la vie privée des personnes ne se retrouve pas dans la rue. Donc il faut que les contrôleurs d’Etat aient conscience de l’importance de leur responsabilité dans le maniement des données à caractères personnelles, en second lieu nous avons obtenu le statut d’officier de police judiciaire donc nous serons appelés à interpeller les gens à les interroger ainsi. « Il faut que les contrôleurs d’Etat sachent quelles sont les limites de leur prérogative, jusqu’où ils peuvent aller pour ne pas remettre en cause la vie privée des individus.  « 

Photo de famille
Photo de famille
Madame la Présidente de la CIL Marguerite Ouédraogo/Bonané
Madame la Présidente de la CIL Marguerite Ouédraogo/Bonané

Pour Madame la Présidente de la CIL Marguerite  Ouédraogo/Bonané « nous espérons que l’ensemble des participants se serons appropriés des normes et exigences liées aux traitements des données personnelles, surtout dans le cadre de leur mission de contrôle » elle termine ses  propos en remerciant le Contrôleur général d’Etat pour la tenue effective dudit séminaire et également l’ensemble des  participants,  qui malgré leur calendrier chargé, n’ont ménagé aucun effort pour prendre part au présent séminaire.

 

Frédéric TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE