L’inspecteur Geoffroy Yogo nouvel Homme fort de la garde nationale de sécurité pénitentiaire

0
122
Ce mardi 11 avril 2017 à la Drection générale de la garde nationale de sécurité pénitentiaire(DGNSP) a été installé nouveau directeur général de la garde nationale de sécurité pénitentiaire monsieur Geoffroy Yogo. Cette cérémonie a été présidée par le ministre de la justice monsieur René Bagoro.
Monsieur Honoré Gregoire Karembéri Directeur général par interim (coté droit) et monsieur Geoffroy Yogo inspecteur de son Etat (coté gauche)
Le ministre de la justice monsieur René Bagoro (coté droit) et monsieur Geoffroy Yogo inspecteur de son Etat (coté gauche)
C’est ce mardi 11 avril 2017 que l’information a été officielle. Après le brillant mandat de monsieur Honoré Gregoire Karembéri Directeur général par intérim c’est au tour de  monsieur Yogo inspecteur  de son Etat de porter haut le flambeau des couleurs de la Garde
Monsieur Geoffroy Yogo recevant les félicitations
Monsieur Geoffroy Yogo recevant les félicitations
nationale de sécurité pénitentiaire.

Monsieur Yogo est conscient de la tâche qui lui a été confiée et il entend bien faire son devoir de chef exemplaire afin d’assurer à sa section et à son pays qui n’est autre que le Burkina la paix et la sécurité en ces temps de troubles causés par les terroristes.

Monsieur Geoffroy Yogo
Monsieur Geoffroy Yogo

A cette cérémonie l’homme fort de la garde de sécurité pénitentiaire nous a donné un bref apercu de ce qui sera son mandat dans les jours à venir.

« Nous avons d’énormes défits à relever. Il faut noter que la Garde nationale de sécurité pénitentiaire est un jeune corps et mon objectif c’est d’abord donner une formation de qualité à l’ensemble des hommes de sécurité pénitentiaire. Aussi mon souci c’est  la population carcérale à la maison d’arret et de correction de Ouagadougou(MACO). Vous vous rendez compte que pour une capacité d’accueil de 600 places nous nous retrouvons avec plus de 2000 détenus , c’est effroyable. Aussi nos infrastructures ne sont pas adaptées. Il est recommandé que les détenus qui sont prévenus ne puissent pas être dans le même établissement.  A la rigueur quand ils sont dans le même établissement, il faut les séparer dans des quartiers différents,  par ce que vous avez souvent des petits délinquants qui se retrouvent dans la même cellule que des grands délinquants, ainsi ces petits délinquants deviennent des apprentis de la  grande délinquance  »

Paulette Coulibaly

LAISSER UN COMMENTAIRE