Lancement de la 10e edition de Oskimo tour 2017: « Jeunesse burkinabé vers le développement économique et social »

0
141
Placée sous le thème de « l’éradication du phénomène de la drogue face à la dégradation des valeurs sociales et civiques au Burkina Faso :la participation des lycée et universités » la première phase de Oskimo tour  a eu  lieu ce 15  avril dans la somptueuse salle du CENASA. Cette 10e Edition de Oskimo tour a été parrainée par le Ministre de la culture, des arts et du tourisme Monsieur Tahirou Barry et du co-parainage de Monsieur Soumaila Ouédraogo Ministre de la jeunesse , de la formation et de l’insertion professionnelle et de madame Edwige Adekambi Domigo, Représentante résidente de l’UNFPA au Burkina Faso.
Madame Edwige Adekambi Domigo, Representante résidente de l’UNFPA au Burkina Faso
Madame Edwige Adekambi Domigo, Representante résidente de l’UNFPA au Burkina Faso

L’enjeu du thème de la 10e Edition s’articule autour de deux objectifs :d’une part, impliquer d’avantage les scolaires et les universités à lutter efficacement contre la consommation de la drogue et des stupéfiants par la sensibilisation à travers leurs talents et d’autre part faire d’eux de véritables acteurs conscients et engagés pour mieux éradiquer le phénomène de la drogue au sein de leur propre milieu.

 « la particularité de cette 10e edition  c’est ce concours de

OSKIMO, promoteur de la tour 10e édition
Issoufou Sawadogo promoteur de la 10e édition OSKIMO tour

jeunes talents  appelé « Vainqueur » avec des compétitions de slam,poesie ,sketch, danse … pour donner plus d’envie aux élèves de participer à cette caravane. Donc ce concours a été initié pour permettre aux élèves de se parler eux mêmes sur les dangers de la drogue.  Au vu de tout ça on peut dire que le message passe bien »déclare Issoufou Sawadogo.

 Madame Edwige Adekambi Domingo,Représentante résidente  de l’UNFPA au Burkina Faso a signifié  ce qui a permi l’UNFPA à accompagner Oskimo tour .« Le  plus important pour nous c’est l’engagement pour à faire de la jeunesse du Burkina Faso une jeunesse vraiment orientée vers  le développement économique et social, une jeunesse qui n’est pas vulnérable par rapport au fléau de la drogue et des grossesses non désirées et précisément en milieu scolaire.

Frédéric TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE