Info presse: Concours « Prix GALIAN » 2017, 20ème édition

0
257
  • Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat procédera le lundi 24 avril à partir de 7h30mn dans l’enceinte du ministère, sis à l’immeuble du 15 octobre, au lancement officiel d’une opération de contrôle des prix et des produits de grande consommation dans la ville de Ouagadougou. Il s’agit d’une opération spéciale qui a débuté ce vendredi 21 avril et qui va s’étendre sur tout le territoire national. Elle vise particulièrement à faire respecter la règlementation en matière de commerce et subséquemment à la lutte contre les pratiques frauduleuses en matière de prix et de la qualité des produits. Le ministre Stéphane SANOU fera pour l’occasion le bilan partiel de l’opération de contrôle en cours, avant d’aller sur le terrain avec les équipes de contrôles pour suivre personnellement l’exécution du travail.
  • Le Ministère de l’Energie organise le mardi 25 avril 2017 à partir de 9 heures dans la salle de réunion du ministère (Energie) une conférence de presse sur le lancement de la deuxième édition de la Semaine des Energies et Energies Renouvelables d’Afrique (SEERA) prévue pour se tenir du 02 au 07 mai à Ouagadougou sur le thème « Promotion du mix énergétique et de l’efficacité énergétique pour un accès durable à l’énergie pour tous » sous le haut patronage du Premier ministre, Chef du Gouvernement, Paul Kaba Thiéba.

Communiqué N°1

Concours « Prix GALIAN » 2017, 20ème édition

img

Communiqué N°2

La communauté universitaire invitée à une grande rencontre en vue de la normalisation des années académiques

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkassoum MAIGA a rencontré ce  vendredi 21 avril 2017à Ouagadougou, la communauté universitaire dans le cadre d’une tournée dans les villes universitaire du Burkina Faso.

Au cours de cette tournée débutée le 16 mars dernier, il a rencontré tour à tour les acteurs de la communauté universitaire, notamment les associations à caractère syndical ou non, les associations d’étudiants, les délégués de classes, les enseignants affiliés ou non à des syndicats, le personnel administratif, technique, ouvrier et de soutien, les administrations des universités, les services du Centre national des œuvres universitaires (CENOU) et du Fonds national pour l’éducation et la recherche (FONER).

A cette occasion, il a invité la communauté universitaire à procéder à un diagnostic sans complaisance du fonctionnement des universités, et ce  en vue d’une rencontre générale prévue au cours du mois de mai 2017.

Déjà en février, des concertations entre acteurs universitaires autour de cette question avaient été initiées dans les institutions d’enseignement supérieur publiques.

Mais l’idée d’une rencontre générale est surtout née du constat que le dernier diagnostic fait sur la situation des retards et chevauchements des années académiques n’a pas été suffisamment inclusif et participatif.

Les universités publiques du Burkina Faso connaissent, depuis quelques années, des problèmes de retards accrus conduisant parfois à des chevauchements d’années académiques. Le gouvernement s’est résolument engagé à corriger ce dysfonctionnement préjudiciable à la communauté universitaire toute entière.

DCPM/ Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation

LAISSER UN COMMENTAIRE