Les personnes handicapées visuelles et le 1er mai au Burkina Faso

0
152
M. OULE Christophe. Président de UN/ABPAM
Le recensement général de la population du Burkina Faso de 2006 a dénombré 168094 personnes handicapées dont 29416 aveugles et malvoyants ; Avec la progression de la population, les personnes handicapées visuelles seraient aujourd’hui au nombre de 32017. Bon, ces chiffres restent en deçà de la réalité quand on sait que les familles ont tendance à « cacher » leurs membres handicapés !

Mais combien sont-elles, ces personnes handicapées visuelles, qui ont eu accès à l’école ? Un nombre très marginal ! Et combien ont une qualification pour avoir un emploi ? Combien sont-elles qui ont eu la chance d’avoir cet emploi si rare aujourd’hui ?

Je vous le donne dans le mille : une cinquantaine pour tout le Burkina Faso, soit 0,015% du total des personnes handicapées visuelles. Là aussi, il y a un problème : des travailleurs dont les maladies ont évolué vers le handicap sensoriel visuel et auditif) se cachent de peur d’être « reformés » par leurs employeurs. En clair, il y a des travailleurs devenus handicapés visuels qui sont en position d’emploi mais qi ne se sont pas déclarés.

Les travailleurs qui voient leur autonomie se réduire du fait de leur mauvaise vision peuvent s’adresser à :

L’Union Nationale des Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants

UN-ABPAM, Ouagadougou Burkina Faso.

Tél. (+226) 25 34 33 86

e-mail : abpambf_2007@yahoo.fr

Plus d’emploi pour les personnes handicapées pour un 1er mai inclusif !

Bonne fête à tous les travailleurs handicapés visuels

Bonne fête à tous les travailleurs

Christophe OULE, Président de l’UN-ABPAM

 

LAISSER UN COMMENTAIRE