1ère edition du Salon internationale de la femme de Ouagadougou(SIFO ) « Offrir des opportunités d’affaires et promouvoir l’autonomisation des femmes » Mme Attié Céline/Kam

0
145
Placé sous la présidence de Madame la Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement Madame Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori et sous le parrainage de Madame la Ministre de la Femme de la Solidarité nationale et de  la Famille (MFSNF )Madame Laure Zongo/Hien, la  première édition du Salon international de la femme de Ouagadougou(SIFO) a ouvert ses portes ce jeudi 4 mai au Salon international de l’artisanat de Ouagadougou(SIAO).  Placé sous le thème  « Femmes, actrices de développement »,  Le  SIFO connaîtra trois grandes parties dont une exposition vente, des panels avec des thèmes variés et également une cérémonie de récompense avec un trophée  nommé spatule  pour magnifier les femmes de référence.
IMG-20170505-WA0012
Les participants a cette cérémonie d’ouverture du SIFO

Le Salon international de la femme de Ouagadougou est un salon organisé pour magnifier la femme  africaine . Et aussi une occasion de réfléchir sur  les  problématiques de  la condition féminine en Afrique  qui trouve toujours sa raison d’être dans les débats autour des thèmes tels : lutte contre l’excision, l’ engagement perpétuel pour l’émancipation politique, l’indépendance économique, la croissance du taux de scolarisation des femmes, la discrimination positive à l’égard des femmes, condition d’une égalité  entre les sexes.. Etc. Le défi est donc assez considérable afin d’atteindre les résultats escomptés pour la pleine émancipation de la femme.

L'ouverture du salon d'exposition par la coupure du ruban symbolique
L’ouverture du salon d’exposition par la coupure du ruban symbolique

Mme   la Secrétaire Générale , représentante Mme la MFSNF Mme Faty Ouedraogo/ Zizien dans son discours d’ouverture du SIFO a signifié que ce salon est un  moment  d’arrêt  pour capitaliser les progrès réalisés par les femmes,  échanger sur les difficultés qu’elles rencontrent dans un monde en pleine évolution.  « La femme  étant la cheville ouvrière  de tout développement, engagée dans le leadership  de tous  les secteurs d’activités est à saluer à sa juste valeur ». Pour elle «  ce salon est aussi une vitrine pour magnifier tout le potentiel des femmes et des filles ».  Elle  n’a   pas manqué  de réitérer  le soutien constant  du MFSNF envers toutes les  bonnes initiatives, et les projets au développement.

La représentante du Ministre de l'économie des finances et du développement congratulant les exposantes
La représentante du Ministre de l’économie des finances et du développement congratulant les exposantes

La Représentante de la  Ministre de  l’Economie des Finances et du Développement Madame  Pauline Zouré Secrétaire d’Etat a défini cette initiative comme étant le fruit d’une longue réflexion et une mobilisation des acteurs de la promotion de la femme. Elle s’exprime en ces termes « Cette première  initiative visant a réunir es femmes autour de leur préoccupation est à saluer et à encourager. En effet pour elle  «  Ce salon, est un challenge, il va au- delà  de  la traditionnelle commémoration du 08 mars,  pour donner la parole aux femmes »

La promotrice du SIFO Mme Attié Celine/ KAM
La promotrice du SIFO Mme Attié Celine/ KAM

La promotrice du SIFO, Mme Attié Céline /Kam s’attend à l’aide de ce salon « Promouvoir les droits de la femme, de doter les femmes d’un espace d’échange d’expériences, d’éducation, d’information, et de formation dans divers domaines. Ce salon permettra sans doute d’ouvrir des opportunités d’affaires et de promouvoir l’autonomisation des femmes. En outre ce salon contribuera à améliorer les conditions de vie et d’existence des femmes d’Afrique en général,  et celles du Burkina Faso en particulier.

La représentante des pays amis, Mme Assita Kanko venue de la Belgique
La représentante des pays amis, Mme Assita Kanko venue de la Belgique

A noter que ce salon a bénéficié du soutien  de la Représentante des pays amis telle que la France , Mme Assita Kanko. venue de la Belgique  au cours de son Speech elle a évoqué toute l’importance de l’éducation des femmes et des filles et interpellé les hommes à soutenir les femmes en ces termes,  l  faut que les femmes et les filles sachent lire et écrire dans ce monde en perpétuel mutation ,  et les hommes qui soutiennent les femmes sont les hommes du 21 ème siècle. Etc.

La photo de famille
La photo de famille

La cérémonie d’ouverture à été rehaussée par  des animations tels que le conte de Mme Tata Bamouni et  la chanson  «  dit moi son nom, son nom c’est jésus » de Rose Sabine.

Paulette Coulibaly

LAISSER UN COMMENTAIRE