Le Collectif pour un peuple uni demande le départ de LUC MARIUS IBRIGA

0
84
le Collectif pour un peuple uni (CPU) demande le départ pur et simple de Luc Maruis Ibriga, le Contrôleur général d’ Etat, dénonce la mal gouvernance du pouvoir, exige le jugement des nombreux dossiers de crimes qui somnolent dans les tiroirs de la justice. C’est ce qui est ressorti de leur point de presse du 15 /6/17, à l’hôtel Amiso de Ouaga.
Le Président Abdallah Ouattara
Le Président Abdallah Ouattara

Pour sa part Abdallah Bafa Ben Azise Ouattara président du CPU, qu’au Burkina Faso  » l’heure est grave ».pour lui les autorités supérieures de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC ), l’impunité en remettant leur rapport au Président du Faso, a levé un coin de voile sur les détournements.

D’après le collectif plus de 35 milliards de francs CFA ont été détournés en 2014, à en croire ce rapport qui a été suivi d’une communication de ses premiers responsables qui laisse à desirer, et sur les périodes précises, qui ont été l’objet de l’audit pour situer les responsables.

Les membres et sympathisants du collectif pour un peuple uni.
Les membres et sympathisants du collectif pour un peuple uni.

Il remet en cause le travail qu’ a abattu le Contrôleur général de l’ASCE/LC M.Luc Maruis Ibriga qu’il traite de « affidé de la transition ». Il a aussi évoqué que des voix s’élèvent et demandent de juger le contrôle de ce dernier, que le collectif appelle « contrôle de partisan ». Face à toutes ces situations, Monsieur Adallah Ouattarra demande la démission pure et simple du Contrôleur général de lASCE/LC.

De même, le collectif regrette l’indépendance donnée à la justice du Burkina Faso . Et voit là comme une erreur de la part des burkinabè. Pour le cas spécifique de la Haute Cour de justice, il faut opérer des restructurations profondes tant dans les textes régissants cette justice d’exception que sa composition elle-même .

Frédéric TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE