Mme Sinka/ Dramé Karidia, Conseillère conjugale et matrimoniale « Nous avons la conscience de faire du bien à nous-même et aux autres »

0
168

De nos jours la profession de Conseiller conjugal ou Matrimonial à pignon sur rue. Eu égard aux nombreuses solicitations, de prestations de service auprès de specialistes qui jouent un grand rôle pour la stabilité des couples. Mme Sinka/ Drramé Karidia très connue du milieu de la communication, psychologue de formation, et actuellement Conseillère matrimoniale, nous entretient  longuement sur le domaine ce jour 10 juillet 2017.

IMG-20170714-WA0001

  • Mme Sinka/ Dramé Karidia, on vous a connu Psychologue, communicatrice et animatrice des émissions pour la promotion de la femme, maintenant vous exercez en tant que professionnelle Conseillère psychologique et en vie conjugale, ou matrimoniale, qu’est- ce qui vous a motivée à embrasser ce métier ?

Merci à Faso Amazone. net pour l’opportunité que vous me donnez de m’adresser à vos lectrices et lecteurs.

 En effet comme vous le dites un ensemble d’expériences acquises aujourd’hui me permettent de donner mon conseil à qui le souhaite pour l’accompagner dans la maitrise de soi et l’orientation vers la réalisation de vœux et souhaits profonds, d’où le conseil conjugal qui est la demande la plus forte en ce moment de crises familiales et sociales. Ces crises qui déstabilisent les individus qui nous sollicitent et que notre accompagnement permet de se ressaisir très vite.  Depuis que nous avons commencé à exercer en 2001, pas une semaine ne passe sans un cas plus ou moins important. Ma motivation répond aux besoins des citoyens et citoyennes qui sollicitent mon expertise scientifique qui est vraiment rationnelle.

  • Y a t – il un constat dans la société ?

 Oui en effet. Généralement, dans les sociétés modernes, le « connais – toi toi-même » est rare, et connaitre les lois de la vie n’est pas beaucoup développé les gens manquent de sagesse et déplacent les énergies vivifiantes vers la matière et restent uniquement préoccupés par l’accroissement de leurs biens et de leurs futures acquisitions, la préservation de leur privilège, de celui de leur famille et éventuellement celui de leurs amis, sans réaliser que les sentiments qu’ils éprouvent pour ce cercle intime, relèvent de l’attachement, du parti pris et de la possession. Par cette obsession du développement matériel, l’homme écrase tout sur son passage, jusqu’à traumatiser les consciences de ses plus faibles semblables.

 Le Burkina Faso connait depuis près de deux décennies des crises récurrentes. Ces crises violentes dont la jeunesse est l’acteur. Crises qui se déroulent avec en toile de fond des revendications politiques et sociales qui sont la marque d’une perte des valeurs familiales et sociales d’où le besoin de morale et de noblesse du cœur. Il est donc devenu une nécessité que notre appui – conseil pour les personnes qui le veulent se traduise par des demandes sans cesse croissantes là où le droit a échoué lamentablement.

  • Depuis quand pratiquez – vous ce métier ?

Depuis ma plus tendre enfance à 17 ans et dès la fin de ma licence en psychologie je me suis mise au service de mes amis à titre bénévole. Mon premier travail en la matière date de 1999 où j’ai conseillé un timide pendant 3 mois pour assumer une fonction de relations publiques dans une banque. Depuis cette date, ceux qui connaissent la valeur de mes conseils ne s’en privent pas.  Puisse que cela leur permet de briller dans leur manière d’entretenir leurs relations professionnelles, conjugales, sociales et familiales. 

  • Votre métier est t – il reconnu ?

La psychologie est reconnue comme branche enseignée à l’université de Ouagadougou, mais l’utilisation des psychologues n’est pas judicieuse.  Une bonne disposition de loi donnerait à notre science sociale une plus grande possibilité de servir le Burkina Faso. Un Gestionnaire de ressources humaines psychologues vaut mieux qu’un juriste qui se limitera aux aspects contrats et devoirs. Ici le psychologue depuis le recrutement psychotechnique fera la sélection de personnes de bonne moralité. Qui garantirait la conduite d’institutions fortes et prospères qui atteignent des résultats probants.

  • Depuis lors combien de dossiers avez-vous traités ?

Des centaines sans compter le social. Aider frères sœurs parents et amis, j’ai reçu plein de lettres de reconnaissance mais la quantité ne me préoccupe pas ; je préfère un travail conduit avec paix et respect du rythme de la conscience humaine qui est lent mais varie selon les personnes et leurs propres capacités à se sortir vite ou lentement des problèmes….

  • Dites- nous Mme Sinka Comment se passe la consultation ?

Sur les principes de confiance et de confidence dans le respect strict de notre déontologie : le respect de la personne humaine sans jugement. Pour me voir, une secrétaire prend pour moi le RDV, vous payez 10 000 F CFA par séance. Elle vous programme et vous me voyez. Vous vous engagez à être le plus honnête pour nous permettre d’appréhender votre problème entièrement et au fil des échanges vous vous sortez d’affaire sous notre contrôle et notre appui – conseils.

  • C’est en présence des deux partenaires ?

Tout dépend de la maturité du couple à être vrai. En général la 1ère personne qui souhaite me voir est programmée puis avec le temps elle associe l’autre si ou elle est engagée pour la réussite de la vie du couple. Chaque cas est résolu selon le meilleur qui s’offre à nous.

  • Quelles sont les natures des discordes ? sinon le nœud des crises dans les couples ?

Les conflits d’intérêt matériel, c’est-à-dire liés à l’acquisition de biens ou immatériel, c’est-à-dire lié à un ou des comportements attendus de l’un ou l’autre. Si vous êtes matérialistes vous serez plus ouverts à la réalisation de ce qu’on voit qui prouve qu’on est heureux. Si vous êtes idéaliste vous donnerez de la force intérieure telle que la bienveillance, le pardon, le don de sacrifice pour faire plaisir, l’altruisme …

  • Avez-vous eu à réconcilier des couples ? Si oui combien ?
  • Des dizaines chaque année environ 30 à 40 cas d’ordre conjugal, rupture et conflits ; drogue chez les jeunes, enfants d’un autre homme qui vit avec sa mère remariée, le père ne veut pas les voir, des copines qui se jalousent, des faits divers dans lesquels un appui conseil ponctuel élimine les souffrances, des pleurs d’enfants qui refusent de s’alimenter… De mars 2016 à mars 2017, environ une quarantaine, les femmes sont 30, elles sont plus ouvertes et plus aptes à pardonner et à se faire des efforts ; les hommes ont du mal à dire j’ai besoin d’être aidé ce qui fait que les hommes ruminent beaucoup de souffrance et mettent du temps à s’ouvrir pour se faire aider.
  • A combien s’élève la consultation ?

La séance coûte 10 000 F CFA (dix mille francs) tout comme un médecin spécialiste dans une clinique. Seulement ici il n’y a pas d’ordonnance à acheter mais d’idées lumineuses à mettre en pratique pour sortir de sa peur et sa torpeur et prendre sa vie en main en étant désormais maître de sa destinée. Nous avons la conscience pour faire le bien à nous-même et aux autres. Nous avons la liberté pour choisir entre le bien et le mal (qui souvent restent voilés et que nous vous révélons), pour nous permettre d’évoluer en conscience ensemble, car on ne doit pas se complaire à être heureux seul. A nous de nous décider à mener la barque de notre vie par nous – même et en toute conscience, ou de nous laisser mener par des personnes qui nous utilisent dans des partenariats pas gagnant – perdant où le « je gagne – je gagne » est la règle.

  • Votre dernier mot svp Mme Sinka

Mon dernier mot va à l’endroit de toute personne ayant une difficulté ponctuelle qui paralyse son plein épanouissement à prendre attache avec nous car le droit au bonheur ne se défend pas. La meilleure manière est de savoir appliquer les règles du savoir-vivre par un savoir – être que la consultation psychologique nous révèle. Ainsi elle fait de nous des personnes intégrées dans la société. Et la psychologie partage ce savoir là avec vous pour vous porter bien dans la tête et dans le cœur afin de se rendre votre vie plus conforme à vos aspirations les plus légitimes.

 Numéro de téléphone : 70 25 86 93

Email : karidiadrame@gmail.com

Situation géographique : SECA SARL à 700 m au quartier en face du SIAO

Cordiale collaboration

    

Propos recueillis par Kevin Sawadogo

LAISSER UN COMMENTAIRE