Le Président du Faso Rock Marc Christian KABORE  a accordé le jeudi 7 septembre 2017  en début de matinée une audience au Président du Parlement Panafricain, l’honorable Roger NKodo Dang.  Venu saluer la mémoire de son homologue le défunt Président de l’Assemblée  nationale  Burkinabé M. Salifou Diallo et présenter une fois de  vives voix  ses condoléances au peuple burkinabè encore durement éprouvé suite à la récente attaque du café Aziz Istanbul.

« Je voudrais avant tout propos m’incliner une fois de plus devant la dépouille de mon regretté grand frère et ami le docteur Salifou Diallo  et l’un des plus grand souvenir que je garde c’est devant ce pupitre où lui et moi il y a de cela à peu près un an répondions à vos questions. Il m’avait assisté devant ce pupitre dont j’en garde de très bons souvenirs.
Je suis venu au Burkina aujourd’hui présenter  mes condoléances suite au décès du docteur Salifou mais également suite aux événements malheureux,  événements qui ont endeuillé le pays suite à l’attaque du café Istanbul. Je veux m’appesantir sur le docteur Salifou Diallo que j’ai très bien connu. C’était un apôtre de la paix, un Africain, un Panafricaniste avec qui nous avons entretenu de très bonnes relations donc aujourd’hui cela nous affecte beaucoup. Ça affecte sa famille nucléaire,  oui ! Mais sa grande famille politique, sa grande politique, grande famille internationale où il avait des amis également. Donc je me devais en tant que Président du parlement panafricain mais aussi en tant que Burkinabè, venir présenter mes condoléances au chef de l’Etat et à son gouvernement, au parlement, au peuple Burkinabè et à sa famille. Voilà un grand homme qui est décédé!  L’Afrique en a connu une grande perte mais également le Burkina Faso,  donc je présente à cette occasion mes sincères condoléances à toute la famille ainsi durement éprouvé. Voilà l’objet de ma visite ici au Burkina Faso. »
A la question de savoir si vu les différentes attaques terroristes récentes on doit s’attendre à une action du parlement Africain. L’honorable NKodo Dang affirme « le parlement panafricain œuvre que l’Afrique soit pacifiée de tout ce qui lui arrive aujourd’hui mais comme on le sait très bien c’est une attaque qui est globale et c’est ce que nous faisons.  Nous exhortons tous les pays à mutualiser leurs efforts pour combattre le terrorisme.  Vous savez que sans sécurité aucun développement n’est possible. Donc pour nous au parlement nous condamnons fermement ces attaques. Je crois  que nous devons mutualiser nos efforts  pour venir à bout du combat contre le terrorisme car aujourd’hui c’est le Burkina qui est attaqué demain ça peut être n’importe tout un chacun de nous  je vous remercie. »

Hamadou Ouedraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE