Clôture des Etats Généraux de la Jeunesse : les jeunes apprécient

0
38
Votre journal FasoAmazone.net est allé à la rencontre de deux jeunes au sortir des états généraux de la jeunesse tenus du 15 au 18 novembre dernier à Ouagadougou. Il s’agit de Kadidia CISSE : Participante de la région du Sahel(Dori) et Mathieu ZONGO  participant de la région du Centre – Ouest (Koudougou).

L’insécurité au Sahel, les problèmes liés à l’entrepreneuriat des jeunes ont été entre autre au cœur des échanges.

  • FasoAmazone.net  : Êtes-vous satisfaite de votre participation ?
  • Kadidia  CISSE : Pas totalement car on n’a pas laissé le temps aux jeunes de
    Mlle Kadidia CISSE participante de la région du Sahel(Dori).
    Mlle Kadidia CISSE participante de la région du Sahel(Dori).

    s’exprimer clairement. Ils parlaient, plus que nous,   alors c’est censé être le contraire. Les états généraux sont censés être une tribune de la jeunesse.

  • FasoAmazone.net : La préoccupation des jeunes du sahel a-t-elle été prise en compte ?
  • Kadidia CISSE : La préoccupation majeure du sahel c’est l’insécurité. Depuis que je suis là je n’ai pas entendu parler du terrorisme et bien même en particulier de la région du sahel donc je peux dire que  nos préoccupations ont été prise en compte pour  le moment.
  • FasoAmazone.net : Quelles étaient  vos attentes en venant ici ?
  • Kadidia CISSE : Je m’attendais à ce qu’on  puisse résoudre le problème d’insécurité  au Sahel et que des solutions concrètes soient trouvées au problème de chômage des jeunes. Des solutions ont été trouvées selon les organisateurs on attend leur concrétisation. Une chose est de parler et une autre est d’agir.
  • FasoAmazone.net : Quelle requête ou message avez-vous à adresser au Chef de l’Etat ?
  • Kadidia CISSE : J’aimerais qu’il fasse quelque chose pour les jeunes et surtout pour les jeunes diplômés .Afin qu’ils puissent s’intégrer dans le monde professionnel. Actuellement on a sérieusement des problèmes pour pouvoir trouver un emploi. On nous demande d’avoir de l’expérience. L’expérience ne s’acquiert pas aussi facilement il faut bien commencer par quelque chose pour travailler. Un jeune qui vient de sortir de l’université on te demande une expérience professionnelle alors que tu viens tout juste de finir et tu n’as même pas de stage. Avoir un stage de nos jours est vraiment difficile .Il faut que nos dirigeants prennent des mesures dans ce sens.

Mathieu ZONGO  participant de la région du Centre – Ouest

  • FasoAmazone.net
  • Mathieu ZONGO : Je suis partiellement satisfait .Nous avons pu au cours des travaux
    Mathieu ZONGO en tenue traditionnelle Faso danfani, et notre reporter FasoAmazone.net D. KAFANDO en plein interview.
    Mathieu ZONGO en tenue traditionnelle Faso danfani, et notre reporter FasoAmazone.net D. KAFANDO en plein interview.

    dégager les grands axes des problèmes la jeunesse. Nous avons pu aussi nous pencher sur les travaux menés en janvier 2017 des rencontres préparatoires des Etats généraux. On espère  le soutien des membres du gouvernement, la prise en compte de nos préoccupations voir recommandations. Je suis partiellement satisfait car les grandes bases sont jetées maintenant il ne reste plus qu’à passer à l’action pour que je sois totalement satisfait.

  • FasoAmazone.net : Quelle est cette partie qui vous préoccupe tant ?

Mathieu ZONGO : Les problèmes des jeunes sont connus par l’Etat .Les jeunes ont évoqués encore une fois les mêmes problèmes et difficultés il ne reste plus à l’Etat qu’a passer à l’action pour les solutions. Il s’agit des difficultés d’accès à l’emploi, les difficultés liées à la question de financement, de l’entreprenariat des jeunes. Ces problèmes ont été évoqué dans les panels il ne reste plus que de trouver les solutions.

  • FasoAmazone.net : Vos préoccupations sont-elles prises en compte par les autorités ?
  • Mathieu ZONGO : Je dirais oui car  des attentes de certains jeunes sont satisfaites et nous vivons les mêmes réalités donc de façon indirecte ce sont les miennes et nous avons les même aspirations de façon générale je peux répondre par l’affirmatif. Je suis un apprenant le désir d’amélioration du niveau d’éducation et la qualité du niveau d’éducation ont été évoquée et c’est une de mes préoccupations prises en compte et cela répond à mes attentes personnelles.
  • FasoAmazone.net : Des  solutions ont-elles été trouvées aux problèmes de financement de l’entreprenariat des jeunes ?
  • Mathieu ZONGO : Nous avons fait le diagnostic et posé le problème  chacun a fait des propositions de solution. A savoir la création d’autres structures de financement et le recours à des partenaires financiers. Les jeunes ont fait des  propositions   et le gouvernement a fait des promesses .La question des formalités quand on est en quête d’emploi est majeur. Celle de la constitution de nos dossiers de recherche  aussi.

Oui je dirai bien.

  • FasoAmazone.net : Est-ce vos préoccupations ont été prises en compte ?
  • Mathieu ZONGO : je pourrai dire que oui même et même si à l’instant présent je n’ai pas la satisfaction de mes préoccupations dans le temps j’espère que mes craintes se dissiperont.

Propos recueillis par D.KAFANDO

LAISSER UN COMMENTAIRE