L’APAC : MOBILISÉE POUR LA SANTE DE LA REPRODUCTION

0
322
L’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC) a organisé un atelier de plaidoyer auprès des responsables d’organes de presse écrite, audiovisuelle et en ligne pour la  promotion de la santé sexuelle et reproductive(SSR ) des jeunes dans les médias. Cette rencontre a eu lieu le vendredi 24 novembre 2017 a Ouagadougou. L’atelier a regroupé les patrons de presse venus de quatre régions (Centre, Centre Sud, Centre Est, Centre – Ouest). Cette activité a été présidée par Habibata COULDIATI, représentante de la présidente de  l’APAC.
Habibata Couldiadi de L'APAC à présidé la cérémonie.
Habibata Couldiadi de L’APAC à présidé la cérémonie.

L’information  est un maillon essentiel dans la mise en œuvre efficace de la santé de la reproduction des jeunes. L’APAC entend jouer sa partition et invite  les patrons de presse à travailler pour un accès à l’information sur la santé de la reproduction.

Les participants (es) à la formation
Les participants (es) à la formation

Les participants ont abordé au cours des travaux l’état des lieux de la santé sexuelle et reproductive (SSR). Ils ont aussi traité des thématiques abordant, la place et le rôle des médias dans la promotion de la SSR des jeunes. APAC espère au sortir de cet atelier une multiplication des productions journalistiques sur la santé sexuelle et reproductive des jeunes.

L’abbé Laurent NADEMBEGA, Directeur de Radio Maria Burkina de KOUPELA
L’abbé Laurent NADEMBEGA, Directeur de Radio Maria Burkina de KOUPELA

Les participants au terme de la journée d’échange  recommandent  « des formations sur la thématique mais aussi un accompagnement pour la réalisation d’émission et d’article. Notamment en personnes de ressources et en ressources financières ». dixit L’abbé Laurent NADEMBEGA Directeur de Radio Maria Burkina de KOUPELA.

Céline ELOLA journaliste radio de la municipalité.
Céline ELOLA journaliste radio de la municipalité.

Pour Céline ELOLA journaliste à la  Radio Municipale de Ouagadougou «  je pense que  les journalistes sont en contact permanent avec le public à travers leur production. De ce fait s’ils sont mieux formés sur la question de la santé sexuelle et reproductive des jeunes, ils pourront mieux sensibiliser informer,  analyser et apporter leur contribution dans l’atteinte des objectifs en matière de santé sexuelle et reproductive des jeunes ».

Alassane Kamara, journaliste communicateur.
Alassane Kamara, journaliste communicateur.

Alassane  CARAMA  membre de l’Association des journalistes et communicateurs en population et développement  a livré une communication au cours de l’atelier. A notre micro, il a insisté sur le rôle du journaliste dans la mise en œuvre efficace de la SSR. « Le journaliste doit jouer sa partition pour que les populations aient la bonne information pour pouvoir faire leur choix en conséquence. Il s’agit notamment d’inviter les populations à fréquenter les services de santé, les techniciens de la santé avoir les techniques nécessaires voir les soins adaptés relatives à la santé sexuelle et reproductive. Le journaliste est un acteur social. Il doit travailler à l’amélioration des conditions de sa communauté.

Photo de famille APAC avec les participants (es).
Photo de famille APAC avec les participants (es).

Il n’a pas l’argent pour construire des routes  mais de par l’information qu’il donne il peut interpeller ceux qui peuvent contribuer à  la réalisation des infrastructures ».

D.KAFANDO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.