DÉFENSE : Deuxième CASEM du MDNAC 2017.

0
275
Le Ministre Jean Claude Bouda entouré du Chef d'Etat Major Général des Armées, Oumarou Sadou et de son Secrétaire général.
  Le Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MDNAC) a organisé  son deuxième Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) sur le thème « présentation du budget programme 2018 du MDNAC-présentation de la situation sécuritaire-contribution du MDNAC aux principaux plan et programme du gouvernement ». Les cérémonies d’ouverture et de clôture ont eu lieux  respectivement le jeudi 21 et le vendredi 22 décembre 2017, à Ouagadougou.
Les participants sont convaincu que la lutte contre le terrorisme est une oeuvre collective.
Les participants sont convaincu que la lutte contre le terrorisme est une oeuvre collective.

Pendant deux jours d’intenses travaux, les membres du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MDNAC) se sont consacrés sur trois thématiques d’intérêt majeur pour leur département. C’était à l’occasion du deuxième Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) 2017, dont la cérémonie d’ouverture et de clôture ont eu lieux  respectivement le jeudi 21 et le vendredi 22 décembre 2017, à Ouagadougou.

Les participants, généraux et officiers supérieurs accueillent leur Ministre
Les participants, généraux et officiers supérieurs accueillent leur Ministre

Au cours de ce CASEM, il a été important d’informer les participants sur les sujets importants tel que, la présentation du budget programme 2018 du MDNAC ; de la présentation de la situation sécuritaire et aussi  des contributions du MDNAC aux principaux plans et programmes du gouvernement.  Il a été rappelé par le Ministre en charge de la Défense, Jean Claude BOUDA, que le budget programme a instauré des innovations majeures qui changent fondamentalement les habitudes, le rôle des acteurs, les procédures et les modes de gestion des dépenses publiques. Il est par ailleurs revenu sur la mission régalienne de son département qui est « la mise en œuvre de la politique de Défense », dont le budget programme a été bâti autour de cinq(05) programmes et une dotation. Ce sont :

  • Programme 1101 : préparation et emploi des forces ;
  • Programme 1102 : Equipement des forces ;
  • Programme 1103 : Appui à la sécurité publique et à la protection civile ;
  • Programme 1104 : Renforcement du lien Armée-Nation ;
  • Programme 1107 : Soutien de la politique de défense.

« C’est donc dire qu’en 2018, les activités du budget programme doivent être exécutées comme prévues sous la conduite de ses nouvelles responsabilités », a souhaité le Ministre Jean Claude BOUDA.

Les participants au CASEM du Ministère de la Défense nationale et des Anciens Combattants
Les participants au CASEM du Ministère de la Défense nationale et des Anciens Combattants

 Il est judicieux, selon le Ministre qu’en ce qui concerne la situation sécuritaire, les agents de la défense soient informés  sur la situation sécuritaire réelle du terrain, car les réseaux sociaux  font beaucoup d’intervention et de commentaires parfois erronés. En ce qui concerne la contribution du MDNAC, aux principaux plans et programmes du gouvernement dans la quête pour un meilleur devenir du Burkina-Faso et le bien-être des populations, des plans et programmes ont été mis en place par le gouvernement. Ceux-ci visent à reformer les institutions et moderniser l’administration ; à développer le tissu socio-économique et à contribuer à l’amélioration de la sécurisation des personnes et des biens.

Le Ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants Jean Claude Bouda pendant l'interview avec la presse au sortir du CASEM
Le Ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants Jean Claude Bouda pendant l’interview avec la presse au sortir du CASEM

Le Ministre en charge de la Défense, dit être convaincu, qu’après les 48 heures d’échange, les participants sont conscients des tâches qui les incombent au cours de l’année 2018 qui s’annonce et surtout du rôle que chacun doit jouer, en vue de permettre sa mise en œuvre avec succès. Il a rappelé que la phase transitoire de la gestion du budget en mode programme prend fin en 2018, et le fonctionnement du processus sera intégral en 2019. Selon ledit programme, dont l’élaboration  va commencer bientôt, il prendra en compte les acquis de la mise œuvre du budget programme 2018, mais surtout les activités du plan Stratégique 2018-2022 pour la Reforme des Forces Armées Nationales, pour lequel la loi de programmation militaire quinquennale  vient d’être votée à l’unanimité et par acclamation le 14 décembre 2017, par la représentation Nationale.

Mariam CONGO/Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.