FOCAL D’AFRIQUE : une réponse à l’insertion socioprofessionnelle

0
129
La deuxième édition des Rencontres Internationales de la Photographie de Ouagadougou (FOCAL D’AFRIQUE), a fermé ses portes ce lundi 8 janvier 2018 au Musée national. Une édition qui a tenu toutes ses promesses à en croire le promoteur Ibrahim Nikiema alias « Paparazzi ». Des remises d’attestations a une dizaine de stagiaires a été l’un des temps fort de cette cérémonie de clôture.

Le métier de la photographie n’est pas dynamique au Burkina Faso. Il y a une nécessité criarde de partager les savoirs avec les jeunes photographes pour redynamiser ce métier. C’est cette ambition qui guida Ibrahim Nikiema alias « Paparazzi », de créer les Rencontres Internationales de la Photographie de Ouagadougou (FOCAL D’AFRIQUE) dont la clôture de la deuxième édition est intervenue le lundi 8 janvier 2018.
« La photographie, une réponse a l’insertion socioprofessionnelle des jeunes », c’est le thème qui a soutenu les activités de la deuxième édition des Rencontres Internationales de la Photographie de Ouagadougou.

Le jury a tranché sur 7 œuvres qui étaient en compétitions. La note définitive est affectée à un total de 20 qui est repartie comme suit : cadrage 4, l’exposition 3, l’originalité 6 et le respect du thème est noté sur 7. Ainsi, l’œuvre « Les apprenants », de Belem Ousmane a DSCN0887obtenu la moyenne de 15, 33/20. Cela est sans nul doute du a la pertinence du thème et aussi de l’originalité du cadrage. M. Belem remporte ainsi le premier prix FOCAL D’OR. Le deuxième pris reviendra à Bationo Linwé avec une moyenne de 13,66/20. Son œuvre, « Clair et obscure», son oeuvre a captée l’attention du jury par son traitement originale. Enfin Rasmané Raogo remporte le troisième prix avec 12/20 pour la « La soudure ». Des FOCALS spéciaux ont également été remis. Les bénéficiaires sont Jean Paul Fouilloux de la France, Michel Zagré du Burkina Faso. Des stagiaires qui étaient au nombre de 16, ont reçu leurs attestations de participation à la formation de photographie.

Christophe Sawadogo, président du jury
Christophe Sawadogo, président du jury

Selon Christophe Sawadogo, président du jury, les artistes doivent fournir davantage d’effort avant de qualifier le niveau d’ensemble de moyen. « Le thème dans l’ensemble n’a pas été compris par les impétrants », déplore-t-il. En outre, M. Sawadogo invite les artistes à fréquenter les lieux d’expositions photo, d’échanger beaucoup entre eux et ne pas fuir les critiques. La satisfaction du promoteur est grande car d’après lui, il n’a pas eu tord de créer ce cadre pour professionnaliser davantage les photographes qui ne peut que renforcer l’insertion socioprofessionnelle.

Les stagiaires  lors de La deuxième édition des Rencontres Internationales de la Photographie de Ouagadougou (FOCAL D’AFRIQUE)
Les stagiaires lors de La deuxième édition des Rencontres Internationales de la Photographie de Ouagadougou (FOCAL D’AFRIQUE)

En rappel, les Rencontres Internationales de la Photographie de Ouagadougou sont un projet qui se présente sous forme de festival. Ces rencontres regroupent les professionnels et amateurs de la photographie du Burkina Faso et du reste du monde.

Justin Ouattara

LAISSER UN COMMENTAIRE