Les homosexuels craignent pour leur vie

0
346
Dans la nuit du lundi 05 au mardi 06 février, le célèbre coiffeur visagiste ivoirien Alain Chapo, a été tué à son domicile par une personne non encore identifiée, et qui court toujours.

La mort du coiffeur, un androgame selon des indiscrétions, a créé l’émoi, l’indignation et surtout la crainte dans la communauté gay de Côte d’Ivoire.

Pour un des amis du coiffeur, un homosexuel qui a requis l’anonymat, le décès de Chapo est une mort de trop dans leur rang. Il dit craindre pour sa vie et celle de toute la minorité sexuelle ivoirienne.

Selon lui, ils peuvent à tout moment, être victimes comme leur «ami» Chapo. Pour cela, il exhorte la police à déployer tous les moyens pour mettre le grappin sur l’assassin d’Alain Chapo afin que justice lui soit rendue.

Il a par ailleurs fait savoir que la minorité sexuelle entreprendra des actions dans les prochains jours sans donner plus de précisions, car à l’en croire, les gays seraient victimes de toutes les humiliations du monde.

Les actions annoncées seront-elles accueillies favorablement ? En attendant, la tristesse et la peur prennent des proportions importantes dans la communauté LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) de Côte d’Ivoire.

Précisons qu’Alain Chapo a ouvert son premier salon de coiffure dans sa cour familiale à Port-Bouet, au sud d’Abidjan. Sa réputation s’est étendue au fil des années et l’homme a fini par devenir le célèbre coiffeur des «Miss Côte d’Ivoire».

APRNEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.