Affaire Denise Auguste Barry : les officiers de la police judiciaire en sont où ?

0
284
Il y a des non-dits dans l’affaire Denise Auguste Barry selon « Le Courier Confidentiel ». En effet, le journal, dans sa parution du 10 février 2018, révèle que le Consul honoraire du Liberia au Burkina est impliqué dans l’Affaire. Il a purement et simplement pris la poudre d’escampette.

Les enquêtes avancent très bien a en croire cette nouvelle révélation sur l’affaire Denise Auguste Barry. Des coups sont donnés dans la fourmilière selon le journal « Le Courier Confidentiel » dans sa dernière parution datant du 10 février 2018. Le Consul honoraire du Liberia au Burkina, proche du Colonel Barry, aurait quitté le pays.

Emilien Ouedraogo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, faisait office de Consul honoraire du Liberia au Burkina. Apres l’arrestation du Colonel Denise Barry, celui-ci a prit la fuite. Selon le journal, des témoignages concordants, captées dans le cercle des enquêteurs, indique que c’est lui qui a contacté Paul Henry Damiba de la 1re Région militaire basée à Kaya. Le journal indique que les choses sont allées très vite et le résume en 3 actes :
Acte 1 : le Consul appelle le Commandant Damiba, prétextant avoir des chocolats à lui remettre. Le Commandant, alors dans la capitale pour une cérémonie de mariage, accepte donc de le rencontrer. Acte 2 : Au lieu du rendez vous, le Consul lui remet effectivement des paquets de chocolats. Eclats de rire, remerciement précise le journal. Acte 3 : le Consul fait sortir un autre paquet, cette fois ce n’est pas du chocolat mais plutôt de l’argent. 5 millions pour être plus précis, il dit que la commission est du « koro » c’est-à-dire le Colonel Barry.

Selon les sources du journal, le Commandant contactera par la suite le Colonel pour lui exprimer son mécontentement. Le lieu du rendez vous est fixé : Stade du 4-Aout. Le 5 février dernier, lors de son audition qui a duré près de 3 heures, le Colonel Denise Auguste Barry a nié en bloc toutes les accusations portées contre lui. Le Consul honoraire qui a réussi à quitter le pays, est dans le viseur des officiers de la police judiciaire.

Selon les enquêteurs, en plus du Commandant Damiba, il était en train de trouver des points focaux. Au cours de la perquisition au domicile Sayouba Zongo (électricien arrêté dans le cas de cette affaire), on a retrouvé une vingtaine de lance pierres, des billes et du tramadol.

Justin Ouattara/fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE