Attaques du 2 mars 2018:  message du Cardinal Philippe Ouedraogo « Notre kalachnikov c’est la prière à Dieu » 

0
202
Fils et filles de l’Eglise Famille de Dieu à Ouagadougou, le vendredi 02 mars 2018 dans notre capitale, deux attaques armées ont ciblé l’Etat-major des armées et l’Ambassade de France.
Ces attaques injustes ont fait des victimes, des morts et de nombreux blessés. Au nom de l’Eglise Famille de Dieu à Ouagadougou, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO, son Presbyterium (prêtres), les Religieux et Religieuses, les fidèles laïcs, présentent leur compassion et leurs condoléances aux Autorités politiques, à la Nation entière, à l’ambassade de la France, aux familles éplorées et à toutes les personnes blessées physiquement ou moralement. Nous prions pour ceux qui ont perdu innocemment la vie lors des attaques et prompt rétablissement des blessés.
Frères et sœurs, face à cette violence inhumaine, pour nous chrétiens, notre « Kalachnikov de riposte, c’est prioritairement la prière de Dieu ». « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » (Jn 6, 68). A qui irions-nous seigneur ? Nous invitons toute la communauté chrétienne (Paroisse et CCB) à se tourner vers le Seigneur dans la confiance et l’espérance.
  •  A la fin de chaque célébration eucharistique quotidienne, nous reprendrons la prière pour la paix au Burkina Faso, après un Pater – trois ave Maria – le Gloria Patri
  • Nous offrirons le jeûne du vendredi et chaque chemin de croix du carême pour la paix
  • Nous ferons une Neuvaine de prière à Notre Dame de Yagma, du lundi 12 au mercredi 21 mars, en récitant le chapelet chaque jour, en famille ou en CCB.
Daigne Seigneur accorder à notre pays et au monde entier, une paix véritable et durable. Dieu bénisse le Burkina Faso.
Philippe OUEDRAOGO
Archevêque Métropolitain de Ouagadougou

LAISSER UN COMMENTAIRE