Politique : le CED/Renouveau demande la suspension du CDP

0
249
« Le remède de la sécurité au Burkina c’est le CDP ». Des paroles que les responsables du CDP auraient prononcé d’après Roland Yerbanga du Cadre d’Expression DémocratiqueCED)/Renouveau., en conférence de presse ce 13 avril 2018, à Ouagadougou, les responsables du CED Renouveau par la voix de Roland Yerbanga demande la suspension immédiate du CDP.

 »Nous jouons un rôle de veille et il est légitime pour nous d’interpeller le pouvoir en place pour qu’il prenne ses responsabilités » dixit Roland Yerbanga. Par conséquent, il trouve inadmissible que des propos tel:« Le remède de la sécurité au Burkina Faso, c’est de voter le CDP en 2020 », soit prononcé sans être entendu par les structures compétentes. Ces propos du Président du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ne semblent apparemment pas être du goût de certaines organisations de la société civile. De récentes sorties médiatiques du Réseau dignité, en est une illustration.

Les membres CED/Renouveau ont tenu une fois de plus à dénoncer ces propos de Eddie Komboïgo semble t-il,qu’ils jugent honteux et aberrants. Ils interpellent le ministère de la sécurité à prendre ces propos au sérieux et invitent le ministère en charge de l’administration territoriale de suspendre immédiatement le récépissé du CDP.

Par ailleurs, par rapport à la tenue du procès du putsch manqué, le Cadre d’Expression Démocratique/Renouveau salut un exploit du gouvernement et remercier les autorités pour l’avoir fait. Aussitôt leur souhait c’est que le dénouement de ce procès arrive pour que le marathon judiciaire prenne fin.

H. Ouedraogo/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.