Ministère de la Communication: Restitution du rapport de l’étude sur les radios du Burkina Faso

0
55
Le ministre de la communication Remis Dandjinou remet officiellement le rapport à la représentante de L'UNICEF
Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, a procédé ce lundi 16 avril 2018, à Ouagadougou, à la restitution du rapport de l’étude sur les radios du Burkina Faso, commanditée par L’UNICEF. C’était en présence de la représentante de cette institution dans notre pays, Anne VINCENT.
Les participants a cette cérémonie
Les participants a cette cérémonie

L’objectif de cette étude est de produire une cartographie du paysage radiophonique du Burkina, d’analyser et interpréter les données de la cartographie, d’évaluer l’adéquation entre l’offre et la demande en radio, et de formuler des recommandations aux acteurs afin de corriger les faiblesses et consolider les acquis.

La représentante de l'UNICEF Anne VINCENT du rapport au représentant de L'Union   nationale de l'audiovisuel libre du Faso (UNALFA)
La représentante de l’UNICEF Anne VINCENT du rapport au représentant de L’Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso (UNALFA)

Pour le ministre Dandjinou, cette étude permet à son département &d’établir une cartographie des radios, d’identifier l’offre et la demande radiophonique en termes de

Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou
Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou

programmes, de mesurer l’influence de la radio sur le comportement des citoyens, des populations et de recenser les capacités des radios en termes de production de ressources humaines et matérielles&. Elle permet en outre de déceler les préférences des auditeurs dans les programmes des différentes radios et d’établir les parités entre les genres, ainsi que les différentes couches sociales, entre autres.

Il n’a pas manqué de témoigner sa gratitude à l’UNICEF pour son accompagnement diversifié en matière de communication et notamment dans la sensibilisation des populations du Burkina Faso .

Anne VINCENT, représentante de L’UNICEF
Anne VINCENT, représentante de L’UNICEF

Pour la représentante de L’UNICEF, Anne VINCENT, elle a souligné toute l’importance des radios communautaires. Pour elle, &les radios sont de puissants instruments qui contribuent énormément à informer et à sensibiliser dans les langues les populations pour un changement de comportement et de pratiques dans un contexte de développement durable dans de nombreux domaines tels, l’élimination des mutilations génitales, l’allaitement exclusif, la sécurité routière, la santé, l’éducation , la culture, etc.

A ce jour on dénombre quelque 152 radios communautaires disséminées à travers le Burkina Faso. L’étude a débuté en septembre 2017 et a été menée par la Direction générale des études et statistiques sectorielles du ministère de la communication et des Relations avec le Parlement.

Kevin Sawadogo /www fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE