Mines et carrière : Le BUMIGEB célèbre ses 40 ans d’existence

0
131
Les acteurs du secteur des mines et de la géologie ont été distingué au titre de chevalier de l’ordre burkinabè
Le Bureau des mines et de la géologie du Burkina (BUMIGEB) a organisé une cérémonie commémorative de ses 40 années d’existence les 24, 25 et 26 mai 2018, à Ouagadougou. Placé sous le thème, « défi de la diversification de la production minière pour le développement durable : Place et rôle du BUMIGEB », l’évènement a été patronné par le Premier Ministre, Paul Kaba Thiéba et présidé par le Ministre en charge des mines et carrière Oumarou Idani. A l’occasion des acteurs des mines et de la géologie ont été décorés au titre de chevalier de l’ordre national et des esquisses de métaux et résultats de productions ont également été exposés.
Le Ministre en charge des mines et carrières, Oumarou Idani
Le Ministre en charge des mines et carrières, Oumarou Idani

Diversifier les productions minières et géologiques, tel est l’objectif visé par le secteur minier au Burkina Faso. Pour ce faire, pour son quarantième anniversaire, le Bureau des mines et de la géologie du Burkina (BUMIGEB) a organisé soixante-douze heures de réflexion quant à leur positionnement au profit du but à atteindre. Selon le Ministre en charge des mines et carrières, Oumarou Idani, le Burkina Faso est considéré comme le deuxième pays minier le plus dynamique en Afrique, si l’on regarde sous l’angle des niveaux d’investissement dans la recherche. « Ce qui figure de bonnes perspectives car un pays qui investit beaucoup dans la recherche est un pays qui prépare l’avenir », a-t-il poursuivi. Mr Idani a laissé entendre que cette année, le pays a fait 45.6 tonnes de production industrielle d’or contre 38 tonnes en 2016, ce qui correspond à un taux d’accroissement de 21%..

Le Directeur général du BUMIGEB, Aristide Aimé Zongo
Le Directeur général du BUMIGEB, Aristide Aimé Zongo

Par ailleurs, pour lui ces journées de célébration sont une tribune qui permettra de réfléchir sur ce qui peut constituer les faiblesses et voir comment rectifier le tir et engranger de meilleurs résultats. « Le problème de mono production dans lequel le Burkina est bien risqué. Il est important de travailler à la valorisation et à la diversification des productions», a lancé le ministre.

Exposition de métaux en production minier
Exposition de métaux en production minier

A ses dires, la contribution du BUMIGEB, est la mobilisation de l’information géologique et minière de base, parce que le BUMIGEB constitue la porte d’entrée de tous les investisseurs. Le BUMIGEB doit donc augmenter ces performances. Le Directeur général du BUMIGEB, Aristide Aimé Zongo, quant à lui a indiqué que les journées représentent une opportunité qui va permettre de communiquer à l’endroit des acteurs du secteur de la géologie et des mines, de la recherche scientifique des industriels, de BTP, dans le sens d’un meilleur partage de la recherche géologique et minière.

Stevie Reine Yameogo /FasoAmazone

LAISSER UN COMMENTAIRE