MENA : Les acteurs du secteur éducatif sont « prêts pour que les examens commencent le 18 juin prochain sur l’ensemble du territoire burkinabè

0
74
Le présidium de la conférence de presse
Le ministre de le l’Education nationale et de l’alphabétisation, Pr Stanislas Ouaro, a animé ce lundi 11 juin 2018, à Ouagadougou, une conférence de presse dans laquelle il a été question de faire le point sur les préparatifs des examens de fins d’années  sur l’étendue du territoire burkinabè.
Les participants a cette rencontre
Les participants a cette rencontre

« L’examen du Certificat d’étude primaire (CEP) doit commencer le 19 juin sur toute l’étendue du territoire et s’achever le 28 juin 2018. Celui du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC), des Brevets d’études professionnelles(BEP), des Certificats d’aptitude professionnelle (CAP), débutent le lundi 18 juin sur toute l’étendue du territoire » a déclaré le Ministre en charge de l’éducation nationale au Burkina Faso, Pr Stanislas Ouaro. Lors de son point de presse qui a lieu le lundi 11 juin.
Pr Ouaro a également annoncé que les résultats du BEPC seront proclamés le 1er juillet, les BEP et CAP, le 16 juillet. En effet, Selon lui, les examens de cette année 2018 se déroulent après la signature d’un protocole d’accord avec les partenaires sociaux et dans un contexte sécuritaire tendu dans certaines régions du pays. « Le gouvernement a pris toutes les dispositions nécessaires pour que les examens se déroulent sur l’ensemble du territoire » a indiqué le Ministre.

Aux dires de celui-ci, pour certaines régions et établissements du Nord et du sahel, des dispositions spécifiques ont été prises pour que les élèves puissent passer leurs examens. Ainsi, a proclamé Pr Stanislas Ouaro, l’innovation majeure au cours des examens, c’est que nous avons procédé au regroupement de certains centres de compositions du BEPC, compte tenu de la prolifération des centres à effectifs réduits engendré par l’arrivée des candidats du continuim. Par ailleurs, les préparatifs à l’écouter se déroulent de manière satisfaisante sur le plan technique.
Les effectifs
L’effectif des candidats inscrits au CEP est de 388 897, et cela prend en compte les candidats en situation de handicap : 305 et les candidats bilingues (2 955). Pour le BEPC, il y a 315 235 candidats enregistrés. Aussi, il y a pour cette année, 1 375 centres de composition avec 712 jurys et 663 centres secondaires. Pour le ministre, ce regroupement des centres a permis de favoriser la soutenabilité des dépenses. 13 908 correcteurs sont attendus et 19 960 surveillants sont retenus.
Le budget de la session 2018
Le ministre Stanislas Ouaro a laissé entendre que le budget global est de quatorze milliards cent quarante-huit millions huit-cent trente-cinq mille cent dix-neuf FCFA (14 148 835 119) reparti comme suit :
Pour le CEP : 5 420 471 799 FCFA
Pour le BEPC, les BEP et CAP : 6 683 276 320FCFA
Pour le DEGEC :2 045 087 000 FCFA.
Avant de  boucler cette conférence de presse,  le ministre a exprimé sa joie eu égard à la libération de leur collègue. ..Issoufou Souabou, qui avait été capturė  en avril dernier a Bouro  dans le Soum( Djibo)  par des ravisseurs, à été libéré ce jour ci .

Stevie Reine Yameogo/www.fasoamazone.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE