Point de presse CFOP : Le MPP toujours dans la dynamique du diviser pour régner selon l’Opposition burkinabè

0
87
La traditionnelle conférence de presse du Chef de file de l’Opposition burkinabè (CFOP) a lieu ce mardi 19 juin 2018 à Ouagadougou. Les échanges ont porté sur la triple attaque terroriste du week end dernier, les conclusions de la conférence sur la rémunération des agents de l’Etat, l’instrumentalisation des OSC par le MPP et l’arrestation de l’activiste Näim Touré.

A l’occasion de la rencontre de l’Opposition ce mardi 19 juin 2018, plusieurs points ont été ressortis notamment celui de l’attaque terroriste du week end dernier. De fait, au nom du président de l’Espoir, M. Jean-Hubert Bazié, l’opposition a présenté ses condoléances émues à la famille de l’officier Emmanuel Zongo qui a perdu la vie la nuit du 16 au 17 juin 2018 au poste de police et à la brigade de gendarmerie de Comin-Yanga dans la province du Koulpelogo. Aussi, elle à appeler les populations à faire preuve de plus de vigilance et invite les communautés à s’organiser à la lutte contre le terrorisme.
Par ailleurs, selon le président Bazié, la conférence sur la rationalisation du système de rémunération des agents de l’Etat apparait comme une pomme de discorde entre le gouvernement et une partie des syndicats. A l’entendre, des observations particulières ont été faites par l’opposition, d’abord pour ce qui est des participants à la conférence, certains d’entre eux n’avaient pas leur place dans l’enceinte des débats. « L’opposition a noté l’absence de certains syndicats, les plus concernés par ladite rencontre. >>.
Le fond commun a été abordé par des participants qui avaient déjà des opinions tranchées sur la question », a renchéri M. Bazié.
Il a lancé que pour l’opposition, le « document préparatoire » n’a pas été bien élaboré, et de nombreuses recommandations ne sont pas nouvelles.
En exemple l’opposant Hubert Bazié a fait cas de la suppression de certaines institutions. Par ailleurs, à en croire l’opposition, l’Etat burkinabè actuel fait une prime ou une incitation à l’incivisme fiscal du fait que la formule retenue selon laquelle, il doit avoir plafonnement à 25% des salaires indexation sur les pénalités et les amendes, risque de « radicaliser » les agents concernés.

En sus, aux dires de M. Bazié, les mesures de réduction du train de vie de l’Etat ne sont pas chiffrées, ce qui donne l’impression d’un manque de perspective. « Il est temps pour le pouvoir de revoir ces méthodes de dialogue social, ses conceptions du rôle et de la place des partenaires sociaux » a proposé l’opposition.
Lors de son tout premier point de presse hebdomadaire, l’Opposition politique a dénoncé l’instrumentalisation des OSC par le pouvoir MPP, et pour elle cette instrumentalisation se poursuit, avec la tournée du député Abdoulaye Mossé dans les régions pour organiser des meetings de soutien au PNDES.
A leur entendement, il s’agit d’une violation des lois de la république, car une association n’a pas vocation à faire de la politique « encore moins de chanter les louanges d’un quelconque régime.
Pour ce qui est de l’arrestation du blogueur Naïm Touré, l’opposition a trouvé que l’indignation de ce dernier est explicable, légitime et humaine.

Stevie Reine YAMEOGO/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE