Genre et équité : la COFEPAX plaide pour l’application des textes signés et ratifiés par le Burkina Faso.

0
72
Les membres de la Coalition femmes, paix et sécurité (COFEPAX) en partenariat avec le National democratic institut (NDI), ont organisé ce mardi 19 juin 2018, à Ouagadougou, une conférence de presse en marge de son atelier de restitution des différentes activités menées, en ce qui concerne la réalisation de son projet intitulé : « contribuer à l’implication des femmes dans le processus de réformes et de réconciliation ».
Les participants (es) a cette rencontre
Les participants (es) a cette rencontre

D’une durée de 15 mois, de juin 2017 à Août 2018, une série d’activités a été réalisée par la Coalition femme, paix et sécurité (COFEPAX), sur le niveau d’intégration du genre et des femmes dans les initiatives de réconciliation et les processus de réformes institutionnelles et autres cadres de dialogues politiques en cours depuis 2015. En effet, à écouter la Secrétaire générale Martine Yabré, ledit projet a permis de réaliser 17 fora dans les 13 régions du pays.

Madame Martine Yabré, Secrétaire générale
Madame Martine Yabré, Secrétaire générale

Elle a de ce fait, expliqué que les résultats des fora ont relevé les préoccupations des femmes, et les préoccupations majeures limitant leur participation dans les différents processus en cours au Burkina. « La COFEPAX a l’intime conviction que ces préoccupations ont des solutions et les contraintes ciblées peuvent être levées si et seulement si le gouvernement y met de la volonté politique et s’engage à appliquer et à respecter les engagements et instruments juridiques internationaux qu’il ratifie » a déclaré Mme Yabré.
Selon toujours ses dires, la COFEPAX a décidé de contribuer à une meilleure implication des femmes au Burkina faso au processus de réconciliation, et à l’influence des réformes en cours à travers la mise en œuvre du projet intitulé : « contribuer à l’implication des femmes dans le processus de réformes et de réconciliation.
Ainsi, la présente activité dénommée « Rencontre nationale des femmes leaders sur les initiatives de réconciliation et les processus de réformes institutionnelles a fait suite à :

  • Un atelier de renforcement des capacités
  • D’une étude d’audit genre réalisée dans cinq régions
  • La réalisation de 17 fora dans les 13 régions du Burkina Faso
  • La réalisation de 270 émissions radios produites et diffusées dans les chefs-lieux des régions
  • La production et la représentation de 8 séances de théâtres forum dans 8 régions
  • Et une restitution nationale de l’ensemble des résultats issus des activités régionales

La rencontre nationale a été pour les membres de la coalition, un espace qui a permis femmes des différentes catégories socio-professionnelles de partager ces préoccupations et de définir ensemble des axes d’actions et faire un choix raisonné de solutions en lien avec les objectifs visés du projet une effectivité du « Droit à la participation » des femmes et du genre dans les différents processus et cadres de dialogue dans les communes et régions..
La COFEPAX a, par ailleurs recommandé au gouvernement burkinabè actuel, de renforcer la participation des femmes à 30% au moins dans les mécanismes nationaux et internationaux relatifs à la paix et à la réconciliation..

Stevie Reine Yameogo/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE