Forum de la diaspora : vers une harmonisation des points de vues afin d’amorcer le développement du Burkina

0
175
L’ouverture des travaux du Forum national de la diaspora ont débuté ce mercredi 11 juillet, marqués par la présence du Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Ils se poursuivront jusqu’au vendredi 13 juillet à Ouagadougou. Environ 200 participants venant de l’extérieur, auxquels s’ajoutent plusieurs participants nationaux, qui réfléchiront, pendant 72 heures autour du thème central : « La contribution des burkinabè de l’extérieur à la construction nationale ».
Les participants (es) a cette cérémonie d'ouverture.
Les participants (es) a cette cérémonie d’ouverture.

Harmoniser les points de vues pour amorcer la dynamique du développement du Burkina Faso. C’est tout le sens de ce forum national de la diaspora débuté ce mercredi 11 juillet 2018 à Ouagadougou.

Le Chef L'Etat Roch Marc Christian Kaboré procédant à l'ouverture du Forum de la Diaspora à Ouagadougou
Le Chef L’Etat Roch Marc Christian Kaboré procédant à l’ouverture du Forum de la Diaspora à Ouagadougou

En effet, durant 72 heures, les participants, délégués de la diaspora, partenaires nationaux et internationaux, réfléchiront sur les pistes pour une synergie d’action dans l’élan du développement du Burkina. Après le vibrant hommage fait au président du Faso, Roch Kaboré pour sa gestion du pays par Etienne Ouoba, représentant de la diaspora, c’est au tour de Paul Robert Tiendrébéogo, ministre de l’Intégration africaine et des burkinabè de l’extérieur de louer les mérites de ce forum. « Ce rendez-vous est l’occasion d’un dialogue direct entre le président du Faso et les participants sur leur participation à l’élan de construction nationale », darde-t-il.
Des panels sont également prévus autour de la protection, la promotion et l’intégration de la communauté burkinabè à l’extérieur et les opportunités d’investissements au Burkina.

Paul Robert Tiendrébéog, Ministre de l'Intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur
Paul Robert Tiendrébéog, Ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur

Le Président du Faso, Roch Kaboré, a saisi l’opportunité pour réitérer sa vision de développement pour le Burkina et la place qu’il accorde dans ce sens au Burkinabè vivant à l’extérieur. Il a indiqué avoir instruit le gouvernement pour mettre en place un mécanisme de capitalisation des énormes capacités de mobilisation économique, financière et technique de la diaspora à travers, entre autres, le recensement de la diaspora burkinabè dans les pays d’accueil, l’organisation de la structuration des Burkinabè de la diaspora, la promotion des cadres burkinabè dans les institutions régionales et internationales.

Le slameur Minoungou Nathanaël
Le slameur Minoungou Nathanaël

Il les a rassurés qu’en dépit des difficultés liées aux facteurs internes et externes de l’environnement politique, économique et sécuritaire national et international, le Burkina poursuit courageusement et fièrement sa dynamique de développement.
C’est pourquoi juge-t-il nécessaire qu’à la faveur du renouveau démocratique consécutif à la période insurrectionnelle, les Burkinabè vivant à l’étranger soient impliqués dans l’œuvre collective de construction nationale. C’est dans cet esprit qu’il a rappelé que « le gouvernement a reçu des instructions pour l’opérationnalisation du vote des burkinabè à l’étranger ».

Justin Ouattara/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.