Propos du Ministre Eric BOUGOUMA : La réaction des 3C

0
161
Eric Bougouma, ministre des infrastructures
Le ministre des Infrastructures, Eric BOUGOUMA, a profité de la cérémonie d’inauguration de la route nationale reliant le Burkina Faso à la Côte d’Ivoire le 05 juin à Banfora, pour réagir à des propos du Chef de file de l’Opposition politique qu’il traite de « Chef de file de la plaisanterie ». 

Le Caucus des cadres pour le changement (3C) donne ici sa lecture de cette déclaration successivement dans la forme, puis dans le fond et, enfin, se prononce sur la personne de Monsieur Eric BOUGOUMA en sa qualité de personnalité politique et membre du gouvernement actuel du Burkina Faso.  D’abord, dans la forme de son intervention, le Caucus des cadres  pour le changement déplore le ton cynique, le caractère discourtois et le mépris avec lesquels ces propos ont été tenus. Dès lors, on comprend aisément Zéphirin DIABRE lorsqu’il affirme que « le gouvernement actuel n’a aucune considération pour des institutions de la République comme l’Assemblée nationale où des Ministres sont appelés mais ne viennent pas, des ordres du jour sont changés à la dernière minute,  etc. ».  Honnêtement, nous ne savions pas qu’à l’épreuve du jeu démocratique, le MPP et son gouvernement seraient aussi frileux et montreraient qu’ils sont des autocrates déguisés. Sinon, comment comprendre qu’une institution comme le CFOP qui, dans son rôle de contre-pouvoir, fait des analyses pertinentes sur la vie de la nation, puisse connaitre un tel mépris de la part d’un Ministre de la République, fut-il le neveu du Président? Monsieur BOUGOUMA  tente d’infantiliser le CFOP.  Mais qu’il sache que Zéphirin DIABRE est dans son rôle de mettre le doigt là où ça ne va pas ; son institution n’a pas été créée pour faire l’apologie du pouvoir en place, magnifier les actions du Gouvernement.

Il revient au Gouvernement lui-même d’assurer une communication efficace qui convainc les Burkinabè.  A titre d’illustration, voici quelques extraits des dérives du sieur BOUGOUMA : « Le lion est en train de devenir une hyène », « le Chef de file de l’Opposition vient de dérouler sa stratégie à la Bouki l’hyène », « Si le Chef de file de l’Opposition aime tant l’ancien régime, qu’il continue de défendre, qu’il le rejoigne ! ». Les spécialistes doivent être vraiment écœurés devant cette manière de communiquer de ceux qui devraient montrer l’exemple par leur calme, leur humilité, leur esprit d’ouverture à la critique constructive, leur esprit d’apaisement et de réconciliation.   Quant au fond de la question, il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître la véracité des propos du CFOP. Concernant la réalisation des  infrastructures par nos Etats, Patrick ACHI , Ministre ivoirien des infrastructures, disait  dans une interview : « aucun ministre des infrastructures n’inaugure des ouvrages qu’il a lui-même initiés ! ». En effet, nous connaissons tous le temps mis depuis l’initiation d’une infrastructure jusqu’à sa réalisation finale par les Etats ! Zéphirin DIABRE, parlant des réceptions de routes dont les réalisations ont été initiées par le régime COMPAORE, voulait susciter plus d’humilité de la part du Premier ministre. En effet, le dernier cité disait récemment à l’Assemblée nationale que le régime de Blaise COMPAORE n’avait rien réalisé pour le pays. Comment peut –on comprendre qu’il recycle les projets de ses prédécesseurs pour le compte du PNDES, tout en continuant de jeter l’opprobre sur eux ?   Nous disons que la sincérité des gouvernants vis-à-vis du peuple est un devoir. Et le peuple attend que cette valeur soit mise en exergue depuis l’insurrection populaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.