2e congrès du parti du « Lion » : ou la victoire éclatante de l’UPC en 2020

0
136
L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) tiendra son deuxième congrès ordinaire le 20,21,22 juillet 2018 à Ouagadougou. Installé le 9 mai dernier, le comité d’organisation met les petits plats dans les grands pour la réussite de l’évènement. La conférence de presse de ce matin est pour lui, l’occasion d’échanger avec les Hommes de médias sur le contenu et le déroulement de l’évènement majeur du parti du « Lion ».
Les participants (es) a ce congrès
Les participants (es) a ce congrès

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) est déterminée à apporter au peuple burkinabè, l’alternance crédible. Environ 5000 congressistes venus des 45 provinces du Burkina et de la quinzaine de pays frères sont attendus au deuxième congrès ordinaire de l’Union pour le Changement et le Progrès (UPC). Il se tiendra du 20,, 21, 22 juillet 2018 à Ouagadougou. L’information a été donnée par le comité national d’organisation ce lundi 16 juillet au cours d’une conférence de presse.

D’après l’Honorable Adama Sosso, Secrétaire général national, Président du comité d’organisation, ce rendez-vous quadriennal de l’UPC se tiendra sous le thème : « UPC : stratégie pour une victoire éclatante en 2020, synonyme de paix, d’unité nationale, de sécurité et de prospérité ».

Pour l’Honorable Sosso, le congrès travaillera non seulement au renouvèlement de l’instance dirigeante du parti, mais aussi à réfléchir sur d’autres stratégies pouvant permettre à l’UPC de conquérir le pouvoir d’Etat en 2020. A l’en croire, la victoire finale de son parti en 2020, est le seul gage pour le Burkina Faso, de renouer avec la paix, la cohésion sociale, la sécurité et la prospérité.

Autour du thème central, gravitent des sous thèmes qui permettront d’outiller les militants du parti du « Lion », de se donner à fond pour la victoire en 2020. Il s’agit primo, de l’organisation, la structuration et l’administration du parti. Secundo, des stratégies de recrutement de relais locaux. Tertio, des stratégies de développement des partenaires et alliances. Quarto, du financement du parti.

Le contexte sociopolitique dans lequel se tiendra le congrès de l’UPC a été mentionné par les conférenciers du jour. Au vue de ces difficultés, le Président du comité d’organisation laisse croire qu’un sous thème sera développé pour apporter des réponses à la grogne sociale, a l’unité nationale et à la sécurité alimentaire.

A la question de savoir si les députés frondeurs de l’UPC seront la bienvenue au congrès, l’honorable Rabi Yameogo déclare que la porte est ouverte pour tout le monde. En tout cas, le député Simboro a laissé entendre sur les ondes d’un media de la place, qu’il sera là si sa sécurité est assurée. Pour le répondre, l’honorable Yameogo indique que ce n’est pas à l’UPC d’assurer sa sécurité et de terminer que Simon Compaoré le fera comme il a su bien le faire auparavant.

Justin Ouattara/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.