Communiqué de presse de l’UPC

0
106

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) informe ses militants et sympathisants, ainsi que l’ensemble des citoyens burkinabè, que le juge des référés a ordonné le vendredi 03 août 2018 à SIMBORO Daouda et douze autres, de cesser l’usage des insignes du parti, sous astreinte de cent mille (100.000) francs CFA par jour de retard. Autrement, si les intéressés ne s’exécutent pas, ils payeront à l’UPC les 100.000 francs par jour à titre de réparation du préjudice causé.

L’UPC salue cette décision de justice. Elle invite les militants et sympathisants à demeurer sereins et à faire confiance à la justice burkinabè, dans cette affaire qui l’oppose aux députés frondeurs.

Ouagadougou, le 04 août 2018

Le 2ème Vice-président de l’UPC, chargé des questions politiques

Adama SOSSO

LAISSER UN COMMENTAIRE