Burkina: Me Sankara tire à coups de boulets rouges sur le chef de file de l’opposition

0
87
Me Stanislas Bénéwendé Sankara a présidé ce jeudi 13 septembre 2018 à Ouagadougou, une conférence de presse organisée par l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP). Le président de l’Union pour la renaissance des partis sankaristes (UNIR/PS), a déclaré que le leader de l’opposition, Zéphirin Diabré qui a appelé à une marche-meeting le 29 septembre prochain, fait du dilatoire pour accéder sans peine au pouvoir.

Depuis l’élection du président Rock Marc Christian Kaboré fin novembre 2015, le pays, fait l’objet d’attaques, déclare Me Sankara, assisté de cinq autres responsables de parti de la mouvance présidentielle. « En quelques jours, ces attaques ont fait plusieurs morts et des blessés », a-t-il déploré, signifiant que le mode opératoire des bandits armés qui écument le Nord et l’Est du Burkina ? diffère d’un point à un autre. Pour lui, au vu des éléments des attaques, tout semble indiquer qu’il s’agit d’une véritable opération de déstabilisation de notre pays.

Selon l’APMP, le moment est mal choisi par l’opposition pour faire un meeting de protestation. » Le contexte très pénible où nos vaillantes Forces de défense et de sécurité (FDS) livrent une véritable bataille pour préserver l’intégrité de notre territoire et assurer la sécurité à tous, que l’opposition burkinabè », s’indigne -t-il. Le Chef de file de l’opposition fait dans la surenchère dans l’unique but de créer les conditions d’un mécontentement de nos populations durement éprouvées par les attaques répétitives en vue d’accéder au pouvoir d’Etat par la courte échelle.
Ainsi donc, pour l’APMP, la critique ne peut être synonyme d’absence ou la négation de toute objectivité dans le jugement et un parti politique incapable d’analyse et de proposition est inutile pour la nation.

L’Alliance des partis qui soutiennent le régime du Mouvement du peuple pour le progrès, trouvent que le fait que l’opposition organise chaque semaine des conférences de presse pour faire le procès d’un pouvoir n’est pas faire preuve de contre-proposition. Il est donc clair que le CFOP n’est plus un contre-pouvoir MPP.

Justin Ouattara/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.