Situation nationale: Les commerçants de l’opposition sonnent le tocsin

0
218
Le porte-parole des commerçants de l’opposition, Mohamed Lomfo (micro) « c’est parce que le pays est mal géré que nous devons archer »
Le point de presse hebdomadaire du CFOP, du mardi 25 septembre 2018, a été animé par les commerçants de l’opposition, ou ils ont souligné les problèmes qui assaillent leurs milieux dans l’actuel contexte d’insécurité.

 

Les journalistes ont voulu mieux comprendre l’objectif de ce point de presse qu’animé ces commerçants

A l’instar de tous les autres Burkinabè, les commerçants traversent un moment très difficile. C’est d’ailleurs ce qui a valu la conférence de presse qu’ils ont animé le mardi 25 septembre 2018, à Ouagadougou, a déclaré leur porte-parole Mohamadi Lomfo. Pour lui, ces difficultés sont liées à la baisse du pouvoir d’achat des ménages. « Depuis l’arrivée au pouvoir du MPP, la misère des burkinabè a augmenté. Nombreuses sont les familles qui n’arrivent plus à s’assurer deux repas par jour, à se loger, à se vêtir et à se soigner convenablement », a signifié le conférencier.

Par ailleurs a-t-il indiqué, les répercussions des multiples attaques terroristes que connait le Pays des hommes intègres depuis 2016, pèsesnt lourdement sur les commerçants. Avec pour corollaire, des investisseurs qui hésitent à mettre pied au Burkina Faso, et des entreprises nationales qui plient bagages pour aller tenter leur chance ailleurs, renchéri M. Lomfo.

Au regard de tous ces maux qui minent le secteur socio-économique du pays, les commerçants de l’opposition lancent un appel, aux entrepreneurs, aux hommes d’affaires, et aux opérateurs économiques, à prendre massivement part à la manifestation du samedi prochain, a poursuivi l’orateur. Aux dires des conférenciers, la majorité estime cette marche inopportune, vue la situation sécuritaire, « c’est justement par ce que le pays est mal géré que nous devons marcher.

Nous félicitons les députés Burkinabè qui se sont inspirés de l’initiative du CFOP » a répondu l’orateur des commerçants. Les bienfaits de l’annonce de cette marche-meeting sont déjà énormes, à en croire le conférencier du jour. Et il en veut pour preuves les concertations, les sessions du conseil supérieur de défense devenues plus fréquentes les frappes aériennes dans l’Est, les cotisations des députés, etc. « Alors par cette occasion, nous invitons également nos frères commerçants de la diaspora, surtout ceux de la Côte D’ivoire, à répondre positivement au mot d’ordre des représentants du CFOP », a martelé, M. Mohamadi Lomfo.

Mohamed Ben BANAO/www.fasoamazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.