Rentré scolaire 2018-2019 : le gouvernement dans une dynamique d’anticipation

0
236

Suspendu quelques temps, le point de presse du gouvernement a repris du service. Le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Stanislas Ouaro était face aux journalistes ce jeudi 4 octobre 2018. Il a exposé sur les questions liées à son département.

« La rentrée scolaire 2018-2019 s’effectue dans un contexte ou certaines régions du Burkina font face à une menace sécuritaire », lance d’entrée le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Stanislas Ouaro lors du point de presse du gouvernement ce jeudi 4 octobre 2018.

Le ministre a jugé satisfaisant le bilan des examens de l’année scolaire 2017-2018. En effet, pour les examens spéciaux du CEP, BEPC, qui se sont déroulés du 29 août au 20 septembre dans les régions du Sahel, aucun incident n’a été observé ni pendant le regroupement ni lors des examens, foi de M. Ouaro. « On peut dire que les examens spéciaux se sont tenus dans des conditions satisfaisantes et les résultats restent dans l’ordre de ceux enregistrés à la session de juin », soutien-t-il. Pour le CEP, sur 2869, 1845 ont été admis soit un taux de 64,31%. Ce taux avoisine celui de la session de juin qui est de 64, 45%. Le BEPC, qui s’est déroulé du 4 au 20 septembre, sur 1736 candidats, 744 ont passé haut les mains l’examen soit un taux de 42,86%. Ce résultat est une fois de plus, sensiblement le même par rapport à la session de juin qui est de 42,91%. En résumé, le taux de succès national pour des deux examens donne pour le CEP, un taux de succès de 64,82% et 42,94% pour ce qui est du BECP. Pour le bon déroulement de la présente rentrée, des mesures sont prise par le département de Stanislas Ouaro. Parmi ces mesures, l’anticipation figure en bonne place. En effet, il s’agit pour lui, de faire très vite un diagnostic des faiblesses dans les champs de la sécurité, de l’éducation et de la mobilisation sociale dans les zones concernées. Le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, a évoqué un point, non des moindres, celui des points du protocole d’accord signé avec la Coordination nationale des syndicats de l’Education. D’après le ministre, non sans revenir sur les points du protocole d’accord, le gouvernement a pris 56 engagements. « 18 ont entièrement été réalisés et 37 sont en cours d’exécution et 7 en cours de réalisation parmi les 37 sont hors délai », déclare-t-il.

 Justin Ouattara/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.