Société : le résultat de l’étude sur les valeurs de référence présenté au Burkina

0
242

Le ministre de la Culture a présenté aux personnalités et acteurs culturels de Bobo dioulasso, le samedi 6 octobre 2018, les résultats de l’étude sur les valeurs culturelles de référence. Cette étude a été commanditée suite aux actes d’incivismes, d’intolérance constatés au Burkina Faso ces dernières années.

Afin de minimiser les actes d’incivismes constatés au Burkina et de transmettre aux générations futures des valeurs culturelles digne du Burkina, le ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango a commandité une étude sur les valeurs culturelles de référence. Les résultats de cette étude ont été présentés ce samedi 6 octobre 2018 aux personnalités et aux acteurs culturels de la cité de Sya.

Dans ladite étude, les valeurs fondamentales culturelles de référence partagées par les burkinabè, sont établies. Elle a été menée à bout par des experts sur tout le territoire national. Ainsi, l’amour du travail, le respect sous toutes ses formes, les normes des sociétés, le courage, la fraternité, etc sont les valeurs qui sont ressorties dans le document présenté par M. Sango. Il précise que beaucoup de ces valeurs sont également partagées à l’international.

D’après le ministre, cette étude vise aussi à susciter le débat sur les valeurs de la société africaine. « C’est une étude importante parce que l’un des problèmes auxquels les sociétés modernes sont confrontées, les sociétés africaines et burkinabè en particulier, c’est la question des valeurs de référence », laisse-t-il entendre.

A en croire le présentateur de l’étude, le Dr Zakaria Soré, enseignant-chercheur au département sociologie de l’Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo, pour mener à bout cette étude, ils ont parcouru tout le Burkina en prenant en compte bien sûr les différentes régions linguistiques des communautés pour faire en sorte que tout le Burkina se retrouve dans le travail qui a été fait. Quant aux stratégies qu’ils envisagent pour sauvegarder les valeurs identifiées, il s’agit a priori de l’école, partant des différents cycles d’enseignement et d’autres canaux comme les manifestations culturelles, les camps d’initiation…

Cette étude est donc un appel aux Burkinabè à s’interroger véritablement sur les valeurs culturelles, la place qu’elles occupent dans la société, la formation, l’éducation des enfants, les débats publics…

Juste Ouattara/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.